Images de page
PDF
ePub

à cette esclave, et la donna en mariage à un de ses affranchis (An de R. 570).

2. Q. Lucrétius était proscrit par les triumvirs; Thuria, son épouse, de concert avec une esclave, sa seule confidente, le cacha entre le plafond de sa chambre et le toit de sa maison et le garantit ainsi, au péril de ses jours', d'une mort imminente. Tandis que les autres proscrits trouvaient à peine un refuge chez des peuples étrangers ou ennemis, au prix de l'inquiétude et de la souffrance, Lucrétius, grâce à cette rare fidélité, vivait en sûreté dans sa maison et dans les bras de son épouse (An de R. 710).

qu'après la mort de Scipion elle accorda la liberté | demandèrent avec instanec que l'on appliquât à la question un esclave qui, prétendaient-ils, l'avait précédé, une lanterne à la main, lorsque son maître allait au rendez-vous. Cet esclave était fort jeune encore; il était présent à l'audience, et quoiqu'il vit bien qu'il s'agissait pour lui de tortures, il ne chercha pas à s'y dérober. Au contraire, de retour à la maison, et témoin de l'embarras et de l'inquiétude d'Antoine, il fut le premier à lui conseiller de le livrer aux juges pour être torturé, lui protestant qu'il ne sortirait de sa bouche aucun mot qui pût nuire à sa cause. Il tint sa promesse avec une résignation admirable. En effet, déchiré de coups de verges, étendu sur le chevalet, brûlé même avec des lames ardentes, il sut, par son courage, enlever à l'accusation toute sa force, et sauver le prévenu. N’au

3. Sulpicia, malgré l'active surveillance de sa mère Julie, qui voulait l'empêcher de suivre en Sicile Lentulus Cruscellion, son mari, mis par les triumvirs sur la liste des proscriptions, parvintrait-on pas sujet d'accuser la fortune, pour avoir à s'échapper sous un vil costume, avec deux suivantes et autant d'esclaves, et elle courut furtivement le rejoindre, n'hésitant pas à se proscrire elle-même, pour donner à son époux proscrit une preuve de sa fidélité (An de R. 710).

CHAPITRE VIII.

DE LA FIDÉLITÉ DES ESCLAVES ENVERS LEURS
MAÎTRES.

Il nous reste à parler de la fidélité des esclaves envers leurs maîtres; fidélité d'autant plus digne d'éloges qu'on y comptait moins.

1. M. Antonius, le plus célèbre orateur qu'aient entendu nos pères, était accusé d'inceste. Pendant l'instruction de cette affaire, ses accusateurs (1) Cacher un proscrit était un crime qu'on punissait de mort.

abfuit, ut post mortem Africani manumissam ancillam in matrimonium liberto suo daret.

2. Q. Lucretium, proscriptum a triumviris, uxor Thuria, inter cameram et tectum cubiculi abditum, una conscia ancilla, ab imminente exitio, non sine magno periculo suo, tutum præstitit : singularique fide id egit, ut quum cæteri proscripti in alienis et hostilibus regionibus per summos corporis et animi cruciatus vix evaderent, ille in cubiculo, et in conjugis sinu salutem retineret.

3. Sulpicia autem, quum a matre Julia diligentissime custodiretur, ne Lentulum Cruscellionem, virum suum, proscriptum a triumviris, in Siciliam sequeretur, nihilominus famulari veste sumpta, cum duabus ancillis, totidem. que servis, ad eum clandestina fuga pervenit; nec recusavit se ipsam proscribere, ut ei fides sua in conjuge proscripto

constaret.

CAPUT VIII.

DE FIDE SERVORUM ERGA DOMINOS.

Restat, ut servorum etiam erga dominos, quo minus exspectatam, hoc laudabiliorem fidem referamus.

1. M. Antonius, avorum nostrorum temporibus clarissimus orator, incesti reus agebatur; cujus in judicio accu.

VALÈRE MAXIME.

enfermé dans un corps d'esclave une âme si généreuse et si forte? (An de R. 639.)

2. Le consul C. Marius (1), après l'issue, pour lui si malheureuse, du siége de Préneste, avait essayé vainement de s'évader par un souterrain secret. Il résolut de mourir avec Télésinus; mais celui-ci ne lui fit qu'une légère blessure. Enfin, pour le soustraire à la cruauté de Sylla, un de ses esclaves lui passa une épée au travers du corps, quoiqu'il sût quelle magnifique récompense l'attendait s'il l'eût livré vivant aux vainqueurs. L'opportunité de ce service le rend égal au dévouement de ceux qui ont sauvé les jours de leurs maîtres; car, dans de telles conjonctures, ce n'était pas la vie, mais la mort, que Marius regardait comme un bienfait (An de R.671).

(1) Le fils du fameux Marius.

satores servum in quæstionem perseverantissime postulabant; quod ab eo, quum ad stuprum iret, laternam prælatam contenderent: erat autem is etiam tum imberbis, et stabat coram, videbatque rem ad suos cruciatus pertinere, nec tamen eos fugitavit : ille vero, ut domum quoque ventum est, Antonium hoc nomine vehementius confusum, et sollicitum ultro est hortatus, ut se judicibus torquendum traderet, affirmans, nullum ore suo verbum exiturum, quo causa ejus læderetur; ac promissi fidem mira patientia præstitit plurimis enim laceratus verberibus, eculeoque impositus, candentibus etiam laminis ustus, omnem vim accusationis, custodita rei salute, subvertit. Argui fortuna merito potest, quod tam pium, et tam fortem spiritum servili nomine inclusit.

2. Consulem autem C. Marium Prænestinæ obsidionis miserabilem exitum sortitum, cuniculi latebris frustra evadere conatum, levique vulnere a Telesino, cum quo commori destinaverat, perstrictum servus suns, nt Sullanæ crudelitatis expertem faceret, gladio trajectum interemit; quum magna præmia sibi proposita videret, si enm victoribus tradidisset cujus dexteræ tam opportunum ministerium nihil eorum pietati cedit, a quibus salus dominorum protecta est; quia eo tempore Mario non vita, sed mors in beneficio reposita erat.

3. Eque illustre quod sequitur: C. Gracchus, ne in

46

3. Le trait suivant n'est pas moins mémorable. C. Gracchus, pour ne pas tomber au pouvoir de ses ennemis, tendit la tête au glaive de son esclave Philocrate, qui la lui trancha d'un seul coup, et se plongea dans le cœur ce fer encore tout ruisselant. D'autres auteurs l'appellent Euporus: pour moi, je ne dispute pas sur le nom; j'admire seulement cette énergique fidélité d'un esclave. Si son jeune maître eût puisé dans la noblesse de son origine la même force de caractère, sa seule main, et non la pitié d'un esclave, l'eût dérobé aux supplices dont il était menacé; mais sa faiblesse fit contempler le cadavre de Philocrate avec plus d'intérêt que ceJui d'un Gracchus (An de R. 632).

4. Autre personnage aussi noble; autre trait de démence; même exemple de fidélité. C. Cassius venait d'être vaincu dans les plaines de Philippes; Pindarus, qu'il avait récemment affranchi, lui trancha la tête par son ordre, et, après l'avoir ainsi soustrait aux outrages de ses ennemis, se déroba lui-même à la vue des hommes par une mort volontaire, sans que l'on pût même retrouver son cadavre. Quel dieu, vengeur du plus affreux des crimes, engourdit, paralysa cette main, naguère si acharnée contre le père de la patrie, et l'abaissa, toute tremblante, aux genoux d'un Pindarus, pour soustraire le coupable à la pieuse vengeance du vainqueur et au chàtiment mérité de son odieux parricide? C'est toi sans doute, ô divin Jules! c'est toi qui faisais justement expier à ce perfide tes célestes blessures, en le réduisant à mendier un indigne secours, en lui ôtant, dans le désordre où s'agitait sa raison, et la volonté de vivre, et le courage de mourir de sa propre main (An de R. 711).

potestatem inimicorum veniret, Philocrati servo suo cervices incidendas præbuit; quas quum celeri ictu abscidisset, gladium cruore domini madentem per sua egit præ. cordia. Euporum alii hunc vocitatum existimant; ego de nomine nihil disputo, famularis tantummodo fidei robur admiror cujus si præsentiam animi generosus juvenis imitatus foret, suo, non servi beneficio, imminentia sup. plicia vitasset; nunc commisit, ut Philocratis, quam Gracchi, cadaver speciosius jaceret.

4. Alia nobilitas, alius furor; sed fidei par exemplum. Pindarus C. Cassium, Philippensi prælio victum, nuper ab eo manumissus, jussu ipsius obtruncatum, insultationibus hostium subtraxit, seque e conspectu hominum voluntaria morte abstulit, ita ut ne corpus quidem ejus ab. sumpti inveniretur. Quis deorum, gravissimi sceleris ultor, illam dexteram, quæ in necem patriæ parentis exarserat, tanto torpore illigavit, ut se tremebunda Pindari genibus submitteret, ne publici parricidii, quas merebatur, pœnas arbitrio pii victoris exsolveret? Tu profecto, tu, dive Juli, cœlestibus tuis vulneribus debitam exegisti vindictam, perfidum erga te caput sordidi auxilii supplex fieri cogendo, eo animi æstu compulsum, ut neque retinere vitam vellet, neque finire manu sua auderet.

5. A ces morts violentes il faut ajouter celle de Cn. Plotius Plancus, frère de Munatius Plancus qui fut consul et censeur. Proscrit par les triumvirs, il se tenait caché dans les environs de Salerne; mais la mollesse de son genre de vie et l'odeur de ses parfums firent découvrir le secret asile où il vivait en sûreté. De pareils indices mirent sur la voie la meute d'espions qui était alors à la piste des malheureux proscrits, et dont l'odorat subtil eut bientôt flairé le gîte où s'était blotti le fugitif. Ils se saisirent d'abord de ses esclaves. qui, malgré de longues et cruelles tortures, soutinrent qu'ils ignoraient où était leur maître. Mais Plancus ne put se résoudre plus longtemps à laisser déchirer de si fidèles et si dévoués serviteurs ; il vint se présenter lui-même, et tendit la gorge au glaive des soldats. Un tel assaut de générosité ne permet pas de décider qui méritait le mieux, ou le maître d'éprouver une fidélité si constante de la part de ses esclaves, ou ceux-ci d'être délivrés des tourments de la question par la juste compassion de leur maître (An de R. 710).

6. Et l'esclave d'Urbinius Panopion, quel admirable modèle de fidélité! Apprenant que, sur la dénonciation de quelques mercenaires, des soldats étaient venus pour tuer son maître dans sa maison de campagne de Réate, il changea de vêtements avec lui, prit même son anneau, le fit secrètement évader par une porte de derrière, passa dans sa chambre, se jeta sur son lit, et se laissa tuer pour Panopion. Peu de mots suffisent au récit de cette action; mais quelle ample matière pour l'éloge! En effet, qui voudra se représenter la soudaine irruption des soldats, le fracas des portes arrachées des gonds, ces voix

5. Adjunxit se iis cladibus Cn. Plotius Plancus, Munatii Planci consularis et censorii frater; qui quum a triumviris proscriptus in regione Salernitana lateret, delicatiore vitæ genere, et odore unguenti, occultam salutis custo. diam detexit; istis enim vestigiis, eorum, qui miseros persequebantur, sagax inducta cura, abditum fugæ illius cubile odorata est: a quibus comprehensi servi, multum que ac diu torti, negabant, se scire, ubi dominus esset. Non sustinuit deinde Plancus, tam fideles tamque boni exempli servos ulterius cruciari; sed processit in medium, jugulumque gladiis militum objecit. Quod certamen mutuæ benevolentiæ arduum dignosci facit, utrum dignior dominus fuerit, qui tam constantem servorum fidem experiretur; an servi, qui tam justa domini misericordia quæstionis sævitia liberarentur.

6. Quid? Urbinii Panopionis servus, quam admirabilis fidei! Qui quum ad dominum proscriptum occidendum, domesticorum indicio certiores factos milites in Reatinam villam venisse cognosset, commutata cum eo veste, permutato etiam annulo, illum postico clam emisit, se autem in cubiculum ac lectulum recepit, et ut Panopionem occidi passus est: brevis hujus facti narratio; sed non parva materia laudationis: nam si quis ante oculos ponere velit

menaçantes, ces regards farouches, ces armes étincelantes, appréciera ce fait à sa juste valeur; et si l'on a bientôt dit d'un homme qu'il voulut mourir pour un autre, on sentira qu'il n'était pas aussi facile de le faire. Quant à Panopion, il reconnut tout ce qu'il devait à son esclave, en lui érigeant un magnifique tombeau, et en rendant témoignage à son dévouement, dans une inscription dictée par la reconnaissance (An de R. 710).

7. Je m'en tiendrais à ces exemples, si l'admiration que m'inspire le trait suivant ne me forçait à le rapporter. Antius Restion, qui venait d'être proscrit par les triumvirs, voyant tous ses domestiques occupés à piller sa maison et à se partager ses dépouilles, cacha le mieux qu'il put les apprêts de sa fuite, et se déroba de chez lui à la faveur des ténèbres. Son départ ne fut cependant pas assez secret pour échapper aux regards vigilants d'un esclave qu'il avait tenu longtemps dans les fers, et qui portait sur le front l'empreinte ineffaçable des lettres infamantes dont il l'avait flétri. Cet esclave le suivit, plein d'un zèle généreux, dans tous les détours de sa marche incertaine, et se fit volontairement son compagnon. Un service aussi noble et aussi périlleux avait comblé la mesure d'un dévouement sur lequel on aurait eu le droit de compter. En effet, tandis que ceux-là mêmes dont le sort avait été le plus heureux dans la maison d'Antius ne songcaient qu'au pillage, cet infortuné, dont le corps amaigri n'offrait que l'image de ses supplices, crut n'avoir pas de soin plus cher que de sauver un homme qui l'avait puni avec tant de rigueur. C'était déjà beaucoup de ne le point haïr: il fit plus, il l'aima, et, loin de se borner à une stérile

subitum militum accursum, convulsa januæ claustra, minacem vocem, truces vultus, fulgentia arma; rem vera æstimatione prosequetur; nec quam cito dicitur aliquem pro alio mori voluisse, tam id ex facili etiam fieri potuisse arbitrabitur. Panopion autem quantum servo deberet, amplum ei faciendo monumentum, ac testimonium pietatis grato titulo reddendo, confessus est.

7. Contentus essem hujus generis exemplis, nisi unum me dicere admiratio facti cogeret. Antius Restio, proscriptus a triumviris, quum omnes domesticos circa rapinam et prædam occupatos videret, quam maxime poterat dissimulata fuga se penatibus suis intempesta nocte subduxit; cujus furtivum egressum servus, ab eo vinculorum pœna coercitus, inexpiabilique litterarum nota per summam oris contumeliam inustus, curiosis speculatus oculis, ac vestigia huc atque illuc errantia benevolo studio subsequutus, lateri voluntarius comes arrepsit; quo quidem tam exquisito, tamque ancipiti officio, perfectissimum exspectatæ pietatis cumulum expleverat; his enim, quorum felicior in domo status fuerat, lucro intentis, ipse, quum nihil aliud quam umbra et imago suppliciorum suorum esset, maximum emolumentum ejus, a quo tam graviter punitus erat, salutem judicavit; quumque abunde foret iram remittere, adjecit etiam caritatem ; nec hactenus benevolentia processit, sed in eo conservando tira quo

affection, il imagina, pour le sauver, le plus ingénieux artifice. Voyant que les soldats qui en voulaient à la vie de son maître étaient près de l'atteindre, il le fit éloigner, dressa un bûcher, saisit et tua un vieil indigent, et y jeta son cadavre. Lorsqu'ensuite les soldats lui demandèrent où était Antius : « Le voilà, répondit-il en montrant le bûcher, le voilà qui expie dans les flammes ses cruautés envers moi. » La vraisemblance de ce qu'il disait fit qu'on y ajouta foi, et Antius eut ainsi le temps de pourvoir à sa sûreté (An de R. 710).

a

CHAPITRE IX.

DU CHANGEMENT DANS LES MOEURS OU DANS LA FORTUNE, CHEZ LES ROMAINS. Rien n'est plus propre à augmenter la confiance et à diminuer l'inquiétude, que le spectacle des changements survenus dans les mœurs et dans la fortune des hommes célèbres, soit que l'on considère sa propre situation ou le caractère de ceux qui ont vécu avant nous. Si, en effet, en envisageant le sort d'autrui, nous voyons l'illustration sortir d'une condition abjecte et méprisée, qui nous empêche de nourrir l'espoir d'un meilleur avenir? N'oublions donc jamais que c'est une folie de se condamner d'avance à un malheur éternel, et de changer, pour un désespoir quelquefois sans retour, une espérance qui, bien qu'incertaine, est toujours bonne à entretenir.

1. Manlius Torquatus passait, dans les commencements de sa jeunesse, pour avoir l'esprit si lourd et si obtus, que son père L. Manlius, personnage des plus considérables, le jugeant aussi que arte usus est; nam ut sensit, cupidos sanguinis milites supervenire, amoto domino rogum exstruxit, eique egentem a se comprehensum, et occisum senem superjecit : interrogantibus deinde militibus, ubinam esset Antius, manum rogo intentans, ibi illum datis sibi crudelitatis piaculis uri respondit; quia verisimilia loquebatur, habita est voci fides: quo evenit, ut Antius statim quærendæ incolumitatis occasionem assequeretur.

CAPUT IX.

DE MUTATIONE MORUM, AUT FORTUNÆ IN ROMANIS. Multum animis hominum et fiduciæ adjicere, et sollicitudinis detrahere potest, morum ac fortunæ in claris viris recognita mutatio, sive nostros status, sive proximorum ingenia contemplemur; nam quum aliorum fortunas spectando, ex conditione abjecta atque contempla emersisse claritatem videamus, quid aberit, quin et ipsi meliora de nobis semper cogitemus? memores, stultum esse, perpetuæ infelicitatis se prædamnare; spemque, quæ etiam in. certa recte fovetur, interdum certam in desperationem convertere.

1. Manlius Torquatus adeo hebetis atque obtusi cordis inter initia juventæ existimatus est, ut a patre L. Manlio

peu propre aux affaires de la famille qu'à celles | de l'État, l'avait relégué, à la campagne et l'occupait aux durs travaux de l'agriculture. C'est ce même Manlius qui, plus tard, délivra son père des dangers d'une accusation; qui fit frapper de la hache son propre fils, vainqueur, mais coupable d'avoir combattu malgré sa défense; qui enfin, par le spectacle du plus magnifique des triomphes, releva les espérances de la patrie, fatiguée de la guerre contre les Latins. On dirait que la fortune avait jeté un nuage sur sa jeunesse méprisée, pour rendre plus vif encore l'éclat de sa vieillesse (Ans de R. 391, 413).

2. Le premier Scipion l'Africain, que les dieux. immortels firent naître pour montrer aux hommes le vivant modèle d'une vertu accomplie, passa, dit-on, les premières années de son adolescence dans une mollesse qui, sans aller jusqu'à la débauche, était loin, toutefois, de faire présager les trophées conquis sur l'Afrique, et le joug imposé à la tête altière de Carthage vaincue (An de R. 552).

3. Citons aussi C. Valérius Flaccus, qui, à l'époque de la seconde guerre Punique, déshonora sa jeunesse par les mœurs les plus licencieuses. Le souverain pontife P. Licinius le revêtit du sacerdoce, dans l'espoir de le retirer plus facilement du vice. En effet, l'esprit dès lors occupé des choses saintes et du culte des dieux, il apprit de la religion à modérer ses désirs. Il était d'abord cité comme un exemple de débauche; il le fut bientôt comme un modèle de sagesse et de vertu (An de R. 544).

4. Rien de plus décrié que la jeunesse de ce Q. Fabius Maximus, à qui ses victoires sur les Gaulois méritèrent le surnom d'Allobrogique

amplissimo viro, quia et domesticis, et reipublicæ usibus inutilis videbatur, rus relegatus agresti opere fatigaretur : postmodum patrem reum judiciali periculo liberavit ; filium victorem, quod adversus imperium suum cum hoste manum conseruerat, securi percussit; patriam Latino tumultu fessam, speciosissimo triumpho recreavit; in hoc, credo, fortunæ nubilo adolescentiæ contemptu perfusus, quo senectutis ejus decus lucidius enitesceret.

2. Scipio autem Africanus superior, quem dii immortales nasci voluerunt, ut esset, in quo se virtus per omnes numeros hominibus efficaciter ostenderet, solutioris vitæ primos adolescentiæ annos egisse fertur; remotos quidem a luxuriæ crimine, sed tamen Punicis tropæis, devictæ Carthaginis cervicibus imposito jugo, teneriores.

3. C. quoque Valerius Flaccus secundi Punici belli temporibus luxu perditam adolescentiam inchoavit: cæterum a P. Licinio pont. max. flamen factus, quo facilius a vitiis recederet, ad curam sacrorum et cærimoniarum converso animo, usus duce frugalitatis religione, quantum prius luxuriæ fuerat exemplum, tantum postea modestiæ et sanctitatis specimen evasit.

4. Nihil Q. Fabio Maximo, qui Gallica victoria cognomen Allobrogici sibimet ac posteris peperit, adolescente magis infame; nil eodem sene ornatius, aut speciosius illo seculo nostra civitas habuit.

|

|

transmis à sa postérité; mais ensuite rien de plus honorable, de plus glorieux que sa vieillesse, aux yeux de la Rome de ce temps-là (An de R. 633).

5. Qui ne sait que, dans le siècle le plus fécond en grands hommes, Q. Catulus parvint au plus haut degré de considération? Si l'on remonte à ses premières années, beaucoup de désordres, beaucoup de mollesse, voilà ce qu'on y trouve. Mais cela ne l'empêcha pas de devenir le premier citoyen de sa patrie, de voir briller son nom au faîte du Capitole, et d'étouffer par son courage les germes d'une guerre civile qui menaçait l'État d'une effroyable commotion (A. de R. 635).

6. L. Sylla, jusqu'à l'époque où il brigua la questure, s'était déshonoré par la débauche, l'amour du vin, et la passion du théâtre. Aussi dit-on que C. Marius, alors consul, témoigna son mécontentement de ce que le sort lui avait donné, pour une aussi rude guerre que celle d'Afrique, un questeur si efféminé. Cependant le même Sylla, brisant, rejetant au loin les liens du vice qui enchaînaient sa valeur, chargea de fers les mains de Jugurtha, contint Mithridate, apaisa les tempêtes de la guerre sociale, brisa la domination de Cinna, et réduisit celui qui, en Afrique, l'avait dédaigné comme questeur, à se réfugier, proscrit et exilé, dans cette même province. Qui voudra examiner attentivement une telle diversité de penchants, un tel contraste, sera tenté de croire que dans ce seul homme il y avait deux Syllas un jeune débauché, et un guerrier que je qualifierais d'intrépide, si luimême n'eût préféré le nom d'heureux (An de R. 646, 667).

7. Maintenant que, par ces exemples d'un sage repentir, nous avons averti la noblesse de bien

5. Quis ignorat, Q. Catuli auctoritatem in maximo cla. rissimorum virorum proventu excelsum gradum obtinuisse? Cujus si superior ætas revolvatur, multi luxus, multæ deliciæ reperientur ? quæ quidem ei impedimento non fuerunt, quo minus patriæ princeps exsisteret, nomenque ejus in Capitolino fastigio fulgeret, ac virtute civile bellum ingenti motu oriens sepeliret.

6. L. vero Sulla usque ad quæsturæ suæ comitia vitam libidine, vino, ludicræ artis amore, inquinatam perduxit; quapropter C. Marium consulem moleste tulisse traditur, quod sibi asperrimum in Africa bellum gerenti tam delicatus quæstor sorte obvenisset. Ejusdem virtus quasi perruptis et disjectis nequitia, qua obsidebatur, claustris, catenas Jugurthæ manibus injecit, Mithridatem compescuit, socialis belli fluctus repressit, Cinnac dominationem fregit, eumque, qui se in Africa quæstorem fastidierat, illam ipsam provinciam proscriptum et exsulem petere coegit. Quæ tam diversa, tamque inter se contraria, s. quis apud animum suum attentiore comparatione expendere velit, duos in uno homine Sullas fuisse crediderit: turpem adolescentulum, et virum, dicerem fortem, nisi ipse felicem se appellari maluisset.

7. Atque ut nobilitatem beneficio pœnitentiæ se ipsam admonuimus respicere, ita altiora modo suo sperare ausos subtexamus. Ti. Aufidius quum Asiatici publici exi

garder sa dignité, citons des hommes qui osèrent élever leurs espérances au-dessus de leur condition. Ti. Aufidius, après avoir pris une bien petite part à la perception des revenus publics en Asie, obtint ensuite, comme proconsul, le gouvernement de cette province entière; et nos alliés ne se crurent pas humiliés d'obéir à un magistrat qu'ils avaient vu auparavant rechercher les bonnes grâces des autres. Son administration même, qui fut des plus intègres et des plus éclatantes, montra qu'on devait attribuer à la fortune le métier qu'il avait fait d'abord, mais à ses vertus les hautes fonctions où il était parvenu (An de R. 680).

8. P. Rupilius n'avait pas même été receveur d'impôts, mais simple commis des receveurs de la Sicile. La misère l'avait même réduit à se met

tre, pour subsister, aux gages des alliés. Ce fut cependant lui qui, devenu enfin consul, donna des lois à toute la Sicile, lui qui la délivra de l'horrible guerre des pirates et des esclaves. Les ports de cette île, si l'on peut prêter quelque sentiment aux choses inanimées, s'étonnèrent sans doute de ces conditions si diverses dans le même homme. Celui qu'ils avaient vu percevoir les tributs journaliers, ils le virent ensuite dicter des lois, commander des flottes et des armées (An de R. 621).

9. A un tel exemple de fortune, j'en ajouterai un plus étonnant encore. Après la prise d'Asculum, Cn. Pompéius, père du grand Pompée, offrit aux regards du peuple, parmi les prisonniers enchaînés à son char triomphal, un enfant nommé P. Ventidius (An de R. 664). C'était ce Ventidius | quí depuis traversa Rome en triomphe, traînant des Parthes à sa suite, et consolant ainsi les mânes de Crassus, restés sans sépulture sur une terre

guam admodum particulam habuisset, postea totam Asiam proconsulari imperio obtinuit ; nec indignati sunt socii ejus parere fascibus, quem aliena tribunalia adulantem viderant; gessit etiam se integerrime atque splendidissime, eoque modo demonstravit, pristinum quæstum suum fortunæ, præsens vero dignitatis incrementum moribus ipsius imputari debere.

8. At P. Rupilius non publicanum in Sicilia egit, sed operas publicanis dedit; idem ultimam inopiam suam, auctorato sociis officio, sustentavit: ab hoc postmodum consule leges universi Siculi acceperunt, acerbissimoque prædonum ac fugitivorum bello liberati sunt. Portus ipsos, si quis modo mutis rebus inest sensus, tantam in eodem homine varietatem status admiratos arbitror. Quem enim diurnas capturas exigentem animadverterant, eumdem jura dantem, classesque et exercitus regentem viderunt.

9. Huic tanto incremento majus adjiciam. Asculo capto, Cn. Pompeius, Magni pater, P. Ventidium ætate puberem in triumpho suo populi oculis subjecit. Hic est Ventidius, qui postea Romæ ex Parthis, et per Parthos, de Crassi manibus in hostili solo miserabiliter jacentibus, triumphum duxit: itaque, qui captivus carcerem exhorruerat, victor Capitolium felicitate celebravit; in eodem etiam illud exi

ennemie. Captif, il avait senti toutes les horreurs de la prison; victorieux, il porta au Capitole l'allégresse et le bonheur. Il eut aussi le privilége d'être élevé, dans la même année, à la préture et au consulat (An de R. 715).

10. Considérons maintenant les vicissitudes du sort. L. Lentulus, après avoir été consul, fut condamné, en vertu de la loi Cécilia, pour crime de concussion. Il fut ensuite créé censeur avec L. Censorinus. La fortune capricieuse le ballotta ainsi entre les honneurs et l'ignominie, en faisant succéder sa condamnation au consulat, et à sa condamnation la censure. Elle ne put ni le laisser jouir d'une continuelle prospérité, ni le voir gémir éternellement dans le malheur (An de R. 606).

11. Elle se plut à montrer aussi son pouvoir dans la personne de Cn. Cornélius Scipion Asina. Étant consul, il fut pris par les Carthaginois près de Lipari. Le droit de la guerre lui avait fait tout perdre; un regard plus favorable de la fortune lui fit tout recouvrer: il fut créé consul une seconde fois. Qui aurait cru que, du consulat, il passerait dans les fers des Carthaginois? Qui aurait ensuite présumé que, des prisons de Carthage, il viendrait revêtir encore les insignes du pouvoir suprême ? C'est ainsi cependant qu'on le vit devenir de consul prisonnier, et de prisonnier consul (Ans de R. 493, 499).

12. Et Crassus, l'immensité de ses trésors ne lui avait-elle pas valu le surnom de riche? Mais, plus tard, l'indigence y substitua le honteux sobriquet de banqueroutier; car ses créanciers, le voyant insolvable, mirent ses biens en vente. On ne lui épargna même pas une raillerie amère : tout ruiné qu'il était, il s'entendait saluer par les passants du nom de riche (An de R. 694).

13. Le sort de Crassus fut cependant moins

mium, quod eodem anno prætor et consul est factus.

10. Casuum nunc contemplemur varietatem. L. Lentulus consularis lege Cæcilia repetundarum crimine oppressus, censor cum L. Censorino creatus est: quem quidem fortuna inter ornamenta et dedecora alterna vice versavit, consulatui illius damnationem, damnationi censuram subjiciendo; et neque bonis eum perpetuis frui, neque malis æternis ingemiscere patiendo.

11. lisdem viribus uti voluit in Cn. Cornelio Scipione Asina qui consul a Pœnis apud Liparas captus, quum belli jure omnia perdidisset, lætiore subinde vultu ejus adjutus, cuncta recuperavit; consul etiam iterum creatus est. Quis crederet, illum a duodecim securibus ad Carthaginiensium perventurum catenas? quis rursus existimaret, a Punicis vinculis ad summi imperii perventurum insignia? sed tamen ex consule captivus, et ex captivo consul factus est.

12 Quid? Crasso nonne pecuniæ magnitudo locuplctis nomen dedit? sed eidem postea inopia turpem decoctoris superlationem injunxit. Siquidem bona ejus, a creditoribus, quia solidum præstare non poterat, venerunt; ita quoque amara sugillatione non caruit : quum egens ambularet, dives ab occurrentibus salutabatur.

« PrécédentContinuer »