Images de page
PDF
ePub

TIMOTHÉE.

1. Fuitenim disertus. Cicéron le cite comme un orateur dans le traité de Officiis. Démosthène, dans son discours sur la Chersonèse, rapporte un passage d'une de ses harangues, plein de feu et de mouvement.

Cotym. Cotys, roi de Thrace. Il vivait vers l'an 356 avant J. C., et fut assassiné après vingt-quatre ans de règne par un certain Python.

DATAME.

I. Obscura sunt ejus gesta pleraque. A l'exception de Diodore et de Polybe qui en ont dit quelques mots, Cornélius est le seul qui ait parlé de Datame.

Juxta Cappadociam. La Cappadoce, province d'Asie qui s'étend depuis le Pont-Euxin jusqu'à l'Arménie.

Leucosyri. Les Leucosyriens (ou Syriens blancs). Ce nom est donné par Hérodote aux Cappadociens en général.

Cadusios. Les Cadusiens, peuples qui habitaient les montagnes situées entre le Pont-Euxin et la mer Caspienne.

IV. Cataoniam. La Cataonie, ville et contrée de l'Asie Mineure, entre la Cilicie et la Cappadoce.

V. Acen. Acé, ville de Phénicie qui fut appelée Ptolémaïs. C'est maintenant Saint-Jean-d'Acre.

ÉPAMINONDAS.

IV. Versuum complures scriptores. Versus veut dire ici ligne. Les anciens calculaient la longueur d'un ouvrage par le nombre des lignes qu'il contenait. C'est ainsi que Diogène Laerce compte les œuvres d'Aristote.

VI. Callistratus. Xénophon, dans le sixième livre de son Histoire, a conservé le discours de Callistrate aux Lacédémoniens.

X. Apud Cadmeam. La Cadmée était la citadelle de Thèbes. Elle tirait son nom de Cadmus, son fondateur.

PÉLOPIDAS.

I. Olynthum. Olynthe, ville de Thrace, possédée par les Grecs originaires de Chalcide. Elle avait secoué le joug des Lacédémoniens après la guerre du Péloponèse.

III. Illi vino, epulisque dediti. Ce jour était la fête de Vénus, qu'on célébrait au milieu des orgies.

Archia hierophante. L'hiérophante présidait à la cérémonie des fêtes d'Eleusis.

AGÉSILAS.

IV. Bellum Athenienses et Baolios, indixisse Lacedæmoniis. Cette guerre fut appelée la guerre de Corinthe. On voit, par le récit de Diodore et Xénophon, que le roi de Perse avait gagné à prix d'or les chefs des villes grecques pour leur faire déclarer la guerre aux Lacédémonieus.

Cujus exemplum, utinam imperatores sequi voluissent. Ce trait s'adresse à J. César, qui resta à la tête de l'armée malgré l'ordre du sénat.

IV. Bæolii, ceterique corum socii. Ces alliés étaient les Argiens, les Corinthiens, les Eubéens et les Locriens.

EUMÈNE.

III. Bella quæ post Alexandri moriem gesta sunt. Ces guerres sont racontées en détail par Diodore de Sicile,

Alexandre avait prédit en mourant qu'on lui ferait de sanglantes funérailles.

V. Multitudine circumventus est. Le combat se donna à Orcynium, en Cappadoce. Eumène y fut battu et perdit huit mille hommes.

IX. Consuetudine castrorum. Les anciens divisaient la nuit en quatre veilles, chacune de trois heures, en toute saison.

PHOCION.

III. Apud Philippum regem. Ce roi Philippe n'était pas le père d'Alexandre; c'était son frère naturel : n'ayant du reste que le nom de roi, sans en avoir l'autorité.

TIMOLÉON.

I. Omnium judicio. A l'exception de Polybe, dont l'opi nion ne lui est pas favorable.

III. Etiam urbes desertas. Plutarque dit que l'herbe croissait dans les rues et que les chevaux paissaient dans la place de Syracuse.

IV. In theatrum. Chez la plupart des peuples de l'antiquité le théâtre servait de lieu d'assemblée.

DES ROIS.

I. Cyrus. Le grand Cyrus, fils de Cambyse, et petit-fils d'Astyage.

AMILCAR.

1. Erycen tenuerant. La ville d'Éryx, située sur la montagne du même nom.

II. Intestinum bellum. Polybe a donné beaucoup de détails sur les causes, les auteurs et les événements de cette guerre.

III. Præfecto morum. Le magistrat chargé de surveiller les mœurs. C'était un censeur, comme chez les Romains.

ANNIBAL.

1. Semper dicessil superior. Tite-Live dit qu'il fut battu par Marcellus.

II. Philippum. Philippe, fils de Démétrius, roi de Macédoine, et père de ce roi Persée qui fut vaincu et fait prisonnier par Paul-Émile.

III. Quas nemo unquam transierat. On prétend que les Alpes avaient déjà été franchies par des armées gauloises.

Saltus Graius. On croit que c'est le mont St.-Bernard, IV. Clastidio. Clastidium était un bourg où les Romains avaient fait de grands approvisionnements de blé. V. Quandiu in Itatia fuit. Il y resta environ vingt ans. VI. Carthaginienses bellum cum Romanis composuerunt. Annibal lui-même le leur conseilla: Carthage était épuisée.

XII. Venenum quod secum semper habere consueverat. Quelques écrivains disent qu'il en avait toujours dans un

anneau.

CATON.

I. Cato. Caton: on l'appelait Priscus, l'Ancien. On lui donna le surnom de Caton lorsqu'il fut venu à Rome. Caton signifie sage, habile.

Municipio Tusculo. Les villes municipales étaient celles qui avaient le privilége de se gouverner d'après leurs lois et leurs coutumes particulières.

Quæstor obtigit. Le questeur, dans les armées, était chargé de la partie financière, et surveillait le partage du butin.

Cinnano tumultu. Cinna, consul, avait été chassé de Rome; il y revint avec Marius, et tous deux se vengèrent de leurs ennemis.

Detrimentum aliquod afferret rei familiari. On vendait les biens des proscrits et même des absents.

IV. Ex Asia decedens. Sylla venait de vaincre Mithri

Prætor provinciam. Le préteur était un magistrat ci- date, et marchait contre Marius. vil chargé de l'administration d'une province.

Q. Ennium. Le premier écrivain qui ait commencé à faire sortir la littérature latine de la barbarie. C'était le Corneille de Rome. Il enseigna le grec à Caton.

II. Provinciam Hispaniam citeriorem. On mettait le nom des consuls dans une urne, et les provinces étaient tirées au sort.

VII. Usus est ælatis vacatione. On n'était obligé de porter les armes que jusqu'à l'âge de soixante ans.

VII. Ejus offensione. Pompée avait déclaré qu'il regarderait comme ennemis tous ceux qui ne se rendraient pas à son camp.

IX. Bellum gestum apud Mutinam. Cette guerre fut étaient M. Antoine et Octave. Voir les Philippiques de Cicéron.

Virtutum laude crevit. Quelques auteurs prétendent causée par le testament de César. Les deux adversaires qu'il s'enivrait et faisait l'usure.

Agricola solers. Il a composé un ouvrage sur l'agriculture, qui fait partie du Rei rusticæ scriptores.

ATTICUS.

II. P. Sulpicii. Sulpicius était un orateur fameux, mais d'un caractère violent. Il soutenait le parti de Marius et fut tué par ordre de Sylla.

XIII. Ex Ephemeride. C'était le livre des recettes et des dépenses journalières.

Acroama. C'était un poëme sérieux ou gai, dont on chantait les vers dans la salle du festin avec accompagnement de flutes.

XXI. Tenesmon. Le ténesme, sorte de dysseuterie.

QUINTE-CURCE.

« PrécédentContinuer »