La revue du notariat, Volume 4

Couverture
La Chambre, 1901
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 153 - Tous changements et contre-lettres, même revêtus des formes prescrites par l'article précédent, seront sans effet à l'égard des tiers, s'ils n'ont été rédigés à la suite de la minute du contrat de mariage; et le notaire ne pourra, à peine...
Page 162 - La personne qui a fait le dépôt, est tenue de rembourser au dépositaire les dépenses qu'il a faites pour la conservation de la chose déposée, et de l'indemniser de toutes les pertes que le dépôt peut lui avoir occasionnées.
Page 97 - Après vingt^huit ans de la date du dernier titre, le débiteur d'une rente peut être contraint à fournir à ses frais un titre nouvel à son créancier ou à ses ayants-cause. *2264. Le...
Page 211 - La femme survivante qui veut conserver la faculté de renoncer à la communauté, doit, dans les trois mois du jour du décès du mari, faire faire un inventaire fidèle et exact de tous les biens de la communauté, cootradictoirement avec les héritiers du mari, ou eux dûment appelés.
Page 153 - Les changements qui y seraient faits avant cette célébration doivent être constatés par acte passé dans la même forme que le contrat de mariage. Nul changement ou contre-lettre n'est, au surplus, valable sans la présence et le consentement simultané de toutes les personnes qui ont été parties dans le contrat de mariage.
Page 72 - Ces actions ou intérêts sont réputés meubles à l'égard de chaque associé seulement, tant que dure la société.
Page 202 - CRISPIN Ah ! quel cœur de rocher et quelle âme assez noire Ne se fendrait en quatre, en entendant ces mots ? LISETTE Hélas ! je ne saurais arrêter mes sanglots. GÉRONTE En les voyant pleurer, mon âme est attendrie. Là, là, consolez-vous ; je suis encore en vie.
Page 251 - Aux obligations contractées en cas d'accidents imprévus, où l'on ne pourrait pas avoir fait des actes par écrit; 4" Au cas où le créancier a perdu le titre qui lui servait de preuve littérale, par suite d'un cas fortuit, imprévu et résultant d'une force majeure.
Page 203 - M. SCRUPULE, continuant- de lire. « Considérant que rien ne reste en même état, » Ne voulant pas aussi décéder intestat... » CRISPIN. Intestat !... LISETTE. Intestat ! ce mot me perce l'âme. M.

Informations bibliographiques