Images de page
PDF
ePub

taient étaient nommés les avi des adoptés; ceux-ci les nepotes des premiers (Tit. Liv. XLIV, 44).

49.

4. Livii quoque Salinatoris. T.-Liv. XXVII, 5. P. Furius Philus. T.-Liv, XLI. 21. Legatos... coegit. Ce passage prouve que le consul choisissait lui-même ses lieutenants, comme le dictateur le maître de la cavalerie.

6. L. etiam Crassi. Cic. Ven. 1, 1; ad divers. ix, 21. 7. Cato..... ad causæ dictionem vocatus. Caton fut accusé près de cinquante fois, et renvoyé absous.

8. M. Scauri. Quintil. v, 12.

Varius Sucronensis. Voy. VIII, 6, 4. - Varius était originaire de Sucrone, ville d'Espagne, près du fleuve Xucar. D'autres lisent Veronensis.

9. Incesti se postulatum. C'est dans ce procès qu'un des esclaves d'Antoine s'offrit à la torture, et la subit avec un admirable courage. Voy. Vi, 8, 1.

Scopulus reorum. Cassius était, en effet, si impitoyable, que les juges sévères furent, de son nom, appelés Cassiani.

10 Sunt.... publica exempla. Just. xvm; T.-Liv. XXVI, 11.

11. Julio Cæsari. Pighius croit que l'auteur veut parler de C. César Strabon, Accius étant né soixante-dix ans avant Jules-César. Selon d'autres, il s'agit ici d'un autre Accius, contemporain du dictateur.

Ext. 2. Antigenidas. Il était Thébain. Voy. Cic. Brut. 50; Symmach. 105; A.-Gell. xv, 17, 1.

4. Quo nullum præstantius. Plin. XXXVI, 5; XXXIX, 8; Quintil. vn; xxi, 10.

7. Regis Cotys. Les Athéniens, dans leur guerre contre les Doriens, donnèrent le commandement de leur armée à Cotys, et, pour se l'attacher davantage, lui accordèrent le

droit de cité.

VIII. 1. Fulvii Flacci. T.-Liv. XXVI, 14.

Victoriæ quoque gloriam antecellit. Ailleurs (11, 2. ext. 1), Valère Maxime flétrit justement du nom de cruauté ce qu'il appelle ici une glorieuse constance.

2. Senatus æquaverat. Ce n'est point un sénatus-con sulte, mais un plébiscite, qui, pendant la dictature de Fabius, égala l'autorité du dictateur à celle du maître de la cavalerie.

3. M. Palicani. C'est le même M. Lollius Palicanus que Cicéron appelle concionibus turbulentis aptissi

mum.

4. Metellus autem Numidicus. T.-Liv. LXIX; Cic. pro Balb.

7. T. Pontius. Hirtius, de Bell. Afr. 45. Ext. 1. Salapiam. T.-Liv. xxv1; Plin. 11, 2.

2. Consilium.. suum aliquanto melius. Cornelius Nepos, Vie de Phocion, c. 2 et 3.

3. Socratis. Xénophon, Mem. Iv; Plat. in Apol. Socr.; Ælian. II, 17.

5. Callippum. Plutarque donne aussi le nom de Callippe à cet ami de Dion; mais C. Nepos l'appelle Callicrate. 6. Quod sequitur..... Q. Curt. m; Arrian. 11; Justin. x1; Senec. de Ira, 11, 23.

LIVRE IV.

1.1. Numerum... dimidia ex parte minuit. Les consuls eurent d'abord vingt-quatre faisceaux; ce qui fit croire au peuple que la royauté n'était pas détruite, mais doublée. Valérias réduisit ce nombre à douze, qui précédaient alter

nativement les consuls, de deux mois l'un. Le plus âgé commençait. Dans la suite, cet honneur fut accordé à celui qui avait le plus d'enfants, ou qui avait été proclamé le premier. Un officier public appelé accensus marchait devant l'autre consul, que suivaient les licteurs. Cette coutume était tombée en désuétude, lorsque César la ré tablit à son premier consulat. Voy. Dion Cassius, v; A.Gell. n, 15; Tit.-Liv. 1x, 8; Suet. Cæs. 23.

2. Furium Camillum. T.-Liv. v, 46.

3. Rutilius Censorinus. Ce surnom de Censorinus lui fut donné à cause de la sévérité de sa censure.

Tempus coarctandum. La durée de la censure fut d'abord de cinq années; mais, en 319 de Rome, le dictatem Æmilius Mamercus la réduisit à dix-huit mois (T.-Liv. IV, 24; IX, 33).

4. L. Quinctius Cincinnatus. T.-Liv. m, 21. 6. Præmia superiori Africano exsolvenda. T.-Liv. XXXVIII, 55; Val. Max. vi, 15; Plin. XXI, 3.

Cives sui missis legatis. Tite-Live, xxxin, 45, dit que c'était la faction ennemie d'Annibal qui le faisait accuser à Rome auprès des nobles.

7. M. Marcellus. T. Liv. xxv1, 26, 29, 30. 8. Ti. Gracchus. T.-Liv. xxxvII, 50; A.-Gell. vu, 19. A consule. Selon Tite-Live, xxxvII, 58, 60, ce fut un préteur (Q. Térentius) et non un consul qui donna l'ordre de conduire en prison Scipion l'Asiatique, Selon Aulu-Gelle, VII, 19, ce fut un tribun, nommé Augurinus. - Ce Tib. Gracchus était le père des deux Gracques qui rendirent leur tribunat si fameux.

9. C. Claudius Nero. T.-Liv. XXVIII, 9.

10. Solito sacrificio. Le cens achevé, on offrait un sa crifice expiatoire ou de purification, que l'on appelait suovelaurilia, mot composé de sus, ovis et taurus, parce que dans ce sacrifice on immolait une truie, un mouton et un taureau; après cette cérémonie, on disait que le peuple était purifié. On désignait l'acte de celui qui offrait ce sacrifice, par les mots condere lustrum. L'étymologie da mot lustrum était tirée de luendo, ou solvendo, parce qu'à cette époque les fermiers publics remettaient aux censeurs le produit de toutes les taxes; et comme cela se pratiquait à la fin de chaque cinquième année, l'expression lustrum s'employa souvent pour marquer une période de cinq ans. In censura moderatio. Cic. pro Cluent. 48.

12. Interemptum Scipionem. Scipion mourut brus quement; mais on ne sait pas de quel genre de mort. On accusa Sempronia, sa femme, sœur de C. Gracchus. D'antres disent qu'il fut assassiné par Carbon, un de ses enne mis. Voy. Plin. vII, 44.

13. Ludos Trallibus spectanti. Tite-Live dit que Mé tellus fut exilé à Rhodes, et Aurélius Victor à Sinyrne. 14. Porcium nomen. Dio Cass. 39.

Cypriacam pecuniam... deportaverat. Les trésors du roi de Chypre étaient si considérables, que, selon la remar que de Florus, II, 9, ils enrichirent la république plas qu'aucun triomphe.

Senatus relationem interponi jubebat. Caton avait perdu le registre contenant l'état des richesses par lui transportées de Chypre à Rome. Il lui était done impos sible de donner la preuve matérielle de sa fidélité. Le sénat voulait pour ce motif le faire nommer préteur sans qu'il eût passé par les charges intermédiaires, parce que cette dignité l'aurait dispensé de rendre ses comptes.

15. M. Bibulus. Cæs. de B. G. ш, 4.

Ext. 1. Tarentinus Archytas. Plut. de pueror, educ. 23; Cic. Tusc. IV, 36.

7. De septem sapientium moderatione. Plut. Solon.; Diog. Laert. Thal.

9. Antiochus. Cic. pro Dejot. 13.

II. 1. M. Æmilius Lepidus. T.-Liv. XL; A. Gell. xi, 8. 3. In Africano superiore. T.-Liv. xxxvin; A.-Gell. XIII, 8.

Ti. Graccho. Le père de Tib. et de C. Gracchus.

4. Cicerone. Cic. ad Q. frat. 2, et Ep. ad fam. 1, 9; Dio Cass. XXXIX; Quintil. VI, 5.

97.

5. P. Clodius Pulcher. Cic. ad Att. 1,9; Senec. Epist.

Incesti crimine. Clodius avait déshonoré ses trois sœurs. 7. Mater Cornelia. Cornélie est appelée contre l'ordinaire mater sans le complément Gracchorum; ce qui m'a fait juger, dit avec raison un traducteur, que cette Cornélie était la mère même de Pompée; outre que l'injustice dont il est parlé ici était indigne de la fille du grand Scipion et de la mère des Gracques.

III. 1. Scipio. T.-Liv. xxv1, 50; A.-Gell. vi, 8; Amm. XXIV, 4; Polyb. x, 19; Front. 11, 11.

Indibili. Tite-Live, xxvi, 50, nomme ce prince Allu. cius, et Frontin, n, 11, l'appelle Luccéius. Indibilis était un autre prince espagnol, dont parle aussi Tite-Live.

5. Idem quum Italia... Plin. xvi, 38; Colum. 1, 3. 6. Fabricius Luscinus. A. Gell. 1, 14.

Legatus ad Pyrrhum profectus. Cic. Catil. xin; Plut. Pyrrh. xx.

7. A servis. Plin. xxxm, 10, 11; Senec. de Benef. 1, 27; Martial, v, 13.

8. Paullus. Plut. Paul. ; Cic. de Off. 11, 22. 10. Calpurnium Pisonem. Plin. xxxш, 2; Voy. plus haut, il, 7, 9.

11. Pellibus hædinis. T.-Liv. xxxп; Plin. xiv, 13; Frontin. IV, 3, 1.

Tribusque servis. Plutarque lui en donne cinq.

13. Scipio Emilianus. Justin. xxxvIII, 8; Aur. Vict. LVIII; Athen. vi.

Ext. 1. Pericles. Cic. de Off. 1, 40; Plut. Peric. Ælian. XIV, 22.

3. Quid... indigere. Cicéron ajoute que, voyant les ambassadeurs affligés de son refus, Xénocrate accepta trente mines.

4. Alexander. Cic. Tusc. v, 32.

Gradu suo. Il est évident que l'auteur a voulu parler du siége de Diogène; il faudrait alors ejus. Les commenta. teurs et les traducteurs ont passé à côté de ce mot; c'est plus tôt fait.

IV. 2. Agrippam Menenium. T. Liv. n, 32; Plin. xxXVIII, 10.

3. C. Fabricii et Q. Æmilii Papi. Plin. xxxi, 12; Cic. Verr. IV, 21, 46; de Fin. 1, 7, 22; T.-Liv. XXVI, 36. 5. Alilium. Cic. pro Rosc. xvш, 50; Plin. xvm,3; Virg. En. vi, 845; Lucan. 1, 169.

9. Eadem gens. Plin. xxxш, п; T.-Liv. XLVI; Plut. et Aur. Vict.

10. Quum secundo Punico bello... Amm. xiv, 6; Senec. Q. nat. 1, 17.

11. In primo libro, eorum quos... Cicéron nous apprend (Brut.) que ces livres étaient au nombre de trois. Voy. aussi Plin. xxxIII, 1.

V. 1. Usque ad Africanum. T.-Liv. xxxiv, 54; XXXIX, 42. Voy. aussi plus haut, 1, 9, 3.

Quia... senatus motus fuerat. Voir plus haut ( 11, 9, 3) le motif de cette exclusion.

2. Dictaturam recipere non sustinendo. Varron, après

la défaite de Cannes, laissa croître sa barbe et ses cheveux, et ne prit jamais ses repas assis. Quand on voulait lui conférer quelque dignité, il refusait, en disant : « La république a besoin de magistrats plus heureux que moi. >> Voy. Front. IV, de Constantia.

3. Abjectaque candida toga. Cicéréius fut élu préteur l'année suivante, et eut la Sardaigne pour gouvernement. 4. L. Crassus. Cic. de Orat. 1, 24.

5. Pompeius magnus. Dionys. 42; Lucan. vir, 720. 6. Quam præcipuam. etc. Suet. Cæs. 82. Ext. 2. Athenis quidam. Cicer. Cato, c. 18, Plut. Apophth.

VI. 1. Ti. Gracchus. Plut. Gracch.; Cic. de Divin. 1, 18; II, 29; Plin. vu, 36. - Il s'agit du père des deux

Gracques.

4. Julia, C. Cæsaris filiæ. Vell. Paterc. 11, 47; Flor. IV, 2, 13.

5. Tuos... prosequentur. Dionys. 47; Plut. Brut.; Appian. Bell. civ. IV.

Castissimos ignes. « Je crois, dit un traducteur, que Valère Maxime a entendu finesse à ce mot ignes, à cause des charbons ardents que Porcie avala. »

Ext. 1. Artemisia. A. Gell. x, 18; Cic. Tusc. m, 3; Vitruv. 11, 9; Plin. xxv1, 5.

2. Hypsicratea. Plut. Pomp. 3. Minya. Hérodot. iv.

[ocr errors]

VII. 1. Tib. Gracchus. Cicer. in Lælio, c. 11; Plut. Gracch.

Interrogatione Lælii. Plutarque dit que c'est Nasica qui lui fit cette question.

2. C. Gracchi. Plut. Gracc.; Oros. v, 12.

Lætorius. Plutarque appelle cet ami de C. Gracchus Licinus. Peut-être s'appelait-il Lætorius Licinus. On lit dans plusieurs manuscrits Lectorius.

3. Fugæ ejus comes accessit. Cépion s'exila à Smyrne. V. Cic. pro Balb. 11.

6. Ser. Terentius. Dion, c. 46, appelle ce Térentius Elbius Blasius, et raconte le fait tout différemment.

Ext. 1. Damon et Phintias. Cic. de Off. 11, 10; Lactant. Div. Instit. v, 18.

2. Alexander sensit. Q. Curt. II, 12; Diodor. Sicul. XVII, 37; Ælian. XII, 7.

Pompeium meum. C'est le Sextus Pompée que Valère Maxime suivit en Asie. Il était consul avec Apuléius, l'année de la mort d'Auguste, et prêta le premier serment à Tibère. Ce Pompée a mérité aussi la reconnaissance d'Ovide (Pont. IV, 4 et 5), qui disait lui devoir la vie et sa fortune.

VIII. 1. Fabium maximum. T.-Liv. xxп, 23; Plut. Fab.

2. Femina Busa nomine. Tite-Live, xxn, 52, appelle cette femme Paulla.

4. Asiam bello captam. T.-Liv. xxxvm; Strab. xm; Cic. pro Sext. 27; Justin. XXXVI.

5. Illius vero. T.-Liv. xxxшn, 31; Flor. 11, 7; Plut. Flamin.

Calum clamoris alacrilate compleverunt. On connaît la réflexion de Montesquieu à ce sujet. « On voit bien, ditil, que ces petites républiques ne pouvaient-être que dépendantes. Les Grecs se livrèrent à une joie stupide, et

1

[blocks in formation]

-

Musicanes. T.-Liv. XLV, 14. Tite-Live l'appelle Mi-
sagène.

Idem senatus. T.-Liv. XLV, 44.

2. Ab universis patribus. Flor. 1, 2, 18; Sil. Ital.
VI, 67.

3. De Quinctio Crispino. T.-Liv. xxv, 18.

4. M. Marcelli. T.-Liv. xxv, 24; Plut. Marcell.
Fletum... potuit. Scipion pleura, dit-on, aussi sur les
ruines de Carthage.

5. Q. vero Metellus. Flor. 11, 17.

6. Africani. Cic. Verr. iv, 33,

34.

Ut ornamenta... curarent. Eutrop. iv, 4.

7. Ejusdem viri humanitas. T.-Liv. xxvi, 19. Valère
Maxime a commis ici une erreur. Le trait qu'il rapporte
dans ce paragraphe est du premier Africain, aïeul, par
adoption, du second Africain.

8. L. etiam Paulli. T.-Liv. XLV, 7.

Græco sermone. C'était une attention délicate de Paul-
Émile envers Persée malheureux. Car le peuple romain
croyait qu'il était de sa majesté de ne se servir, avec les
Grecs, que de la langue latine. Voy. plus haut 1, 2, 2.
9. Cn. Pompeii. Florus, 111, 5, rapporte plusieurs autres
traits de la clémence de Pompée.

10. Cn. Pompeius. Appian. B. C., n; Lucan. ix. 1038;
Dion, X, XLII.

11. Paludamentum. Les Romains jetaient quelquefois
leurs vêtements sur le bûcher de ceux dont ils voulaient
honorer les funérailles. V. Sueton. Cæs. 84.

Piamque ejus victoriam. L'auteur nomme ainsi cette
victoire, parce qu'Antoine combattait alors, avec Octave,
contre un des meurtriers du divin César.

Ext. 3. Pyrrhi regis. Quint. vi, 3.

4. Debitum fructum. Justin. xxv, 5; Plut. Pyrrh.
5. Campani. T.-Liv. rx,

6.

6. Annibal. T.-Liv. xxII, 52; xxv, 16; XXVII, 28; Plu-
tarch. Æmil. et Marcell. Sil. Ital. x, 570 sqq. xII, 475;
Cicer. Cat. xx.

II. 1. Marcium. T.-Liv. II,
40;
Plutarch.; Dionys. vii.
Secundi Belli Punici. T.-Liv. XXVI, 12, 16.
3. Magnum... enituit. Aurel. Vict. c. 32.
4. Fabio. T.-Liv. xxn, 29; Plut. Fab.

5. Q. Terentius Culeo. T.-Liv. xxx, 45; xxxvii, 55.

6. Flaminini. T.-Liv. XXXIV, 52.

7. Metellus Pius. Cic., pro Planc. xxrx, Plin. vii, 43,
44; Vell. Pater. n, 15; Aur. Vict. 63.

8. C... Marii. Cic. pro Balbo, c. 20.
Ext. 1. Darius. Ælian. iv, 5.

3. Liberalis..... dono. Plin. xxxm, 11; Oros. v, 6, 8;
Justin. XXXVI, 4.

III. 4. Alius Cicero non exstat. Tite-Live avait dit,
avant Valère Maxime : « In cujus (Ciceronis) laudes per
sequendas Cicerone laudatore opus fuerit. »

Ext. 1. Carthaginienses Annibalem.... T.-Liv. XXXIII,
Corn. Nepos, Annib.

46;

2. Lycurgo. Plutarch. Lyc. Ælian. xm, 23; Justin.
III, 3; Polyb. VI, 46.

IV. 2. Eadem pietas. T.-Liv. xx1, 46; Plin. xv1,4;
Senec. de Benef. iu, 33; Flor. 11, 6, 10.

4. Reum judicio afflixit. Cotta accusa Carbon, 1oďa
voir, pendant son triumvirat avec Fulvius et Gracchus,
excité une sédition à l'occasion du partage des terres; 2o
d'avoir été mis en fuite par les Cimbres, en Illyrie; 3° d'a
voir pillé sa province.

5. C. Flaminium. Cicer. de Inv. u, 17; Brut. 14.
6. Claudice vestalis. Suet. Tib. 2; Cicer. pro Cal. 15;
Plin. vii, 35.

7. Sanguinis ingenui mulierem. Plin. vi, 36.
Triumviro. Ce magistrat était un des triumviri capi.
tales, chargés de faire exécuter les condamnés, Voy. c.
9, § 3, et l. vi, C. I, § 10.

Ext. 1. Patrem suum Cimona. C'est un autre Cimon
que le fils de Miltiade.

4. Cleobis et Biton, Amphinomus et Anapus. Herodot.
I, 31; Senec., de Benef. i, 37; Cicer., Tuscul. 1, 47;
Claudian. Carm. L, 41.

5. Dario... responderunt. Justin. 1, 5; Oros. 11, 8.
V. 1. Scipione Africano. T.-Liv. xxxvu, 1. Cicer.
Philipp. x1, 7.

2. M. vero Fabius, T.-Liv. 11, 46; Dionys. IX, 13;
Oros. II, 4.

VI. 1. Brutus. T.-Liv. 11, 6.

4.

2. In media parte fori... Curtius. T.-Liv. vu, 6;
Oros. 1, 5; Augustin, de Civ. D. 18; Minuc. Fel. vi,
3. Genucio Cipo. Ovid. Metam. xv, 565; Plin. X1, 37.
Elio. L. Élius Tubéron. Frontin. 1v, 5; Plin. x, 18.
5. P. Decius. Tit.-Liv. vin, 9; Senec. Ep. 1x, 4; A
gust. de C. D. v, 28.

6. Is namque..... Tit.-Liv. x, 28; Pline, xxxvII, 2.
7. Scipio Africanus. T. Liv. xxII, 53.
8. Tota civitas. T.-Liv. xxiv, 18.

Ext. 1. Codrus. Justin. 1, 6; Vell. 1, 2; Polyæn. 1, 8;
Oros. I, 18.

2. Thrasybuli pietas. Justin. v, 9; Diodor. Sicul. XIV.
3. Tauri sanguinem hausit. On regardait anciennement
le sang de taureau comme un poison. Pline, xxvIII, 9,
lui attribue cette propriété, quand on le prend tout chaud;
des auteurs modernes disent que c'est une erreur.-
Cornélius Népos rapporte que Thémistocle prit volon
tairement du poison; mais il ne parle pas de sang de tau-

reau.

4. Duo fratres Philæni. Sall. Bell. Jug, c. 79. Pomp.
Mela, 1, 9.

5. Aristoteles. Elian. m, 17; xn, 54; Plin. vnt, 29.
Alexandri. Ce n'est pas Alexandre, mais Philippe,
qui détruisit Stagire.

VII. 1. Fabius Rullianus. Oros. m, 22.

2. Cæsetii. Dio, 44; Sueton. Cœs, 79.
VIII. 1. L. Brutus. T.-Liv. 11, 5.

1

2. Cassius. T.-Liv. u, 41; Plin. xxxiv, 4. Postquam illam potestatem deposuit. Ce n'est pas en sortant du tribunat, mais du consulat, et même de son troisième, que Cassius fut condamné; les uns disent par son père, les autres, par le peuple lui-même.

3. Manlius Torquatus. Cicer. de Fin. 1, 7.

D. Silano. Le fils de Torquatus se nommait ainsi parce qu'il avait passé, par adoption, dans la maison des Junius Silanus.

4. M. Scaurus. Aurel. Vict. 72; Frontin. IV, 1.

5. Amicitiam Catilinæ sequutum. Ce fils de A. Fulvius était M. Fulvius Nobilior, dont Salluste fait mention, B. Catil. c. 39.

IX. 2. Hortensii. Cic. ad famil. vIII, 2; ad Att. i, 3. 4. Si tam obsequens es, ut... Les anciens regardaient comme une malédiction céleste qu'un fils mourût avant les auteurs de ses jours. Voilà pourquoi ce fils craignait d'offenser son père, en souhaitant de mourir avant lui. X. 1. Horatius Pulvillus, T.-Liv. 11, 8; Tacit. Hist. , 72; Senec. ad Marc. 13; Cicer., pro dom. 54; Serv. ad Virg. Æn. XI, 2.

2. Æmilius Paullus. T.-Liv. XLV, 41; Vell. Paterc. 1, 10; Senec. ad Marc. 13.

3. Q. Marcius Rex Superior. A.-Gell. xi, 19; Plin., Hist. Nat. n, 31.

Ext. 1. Pericles. Ælian. Ix, 6; Symmach. 11, 6. Olympii Jovis cognomen. Aristophan. Acharn. act. 2, sc. 5; Plin. xxxiv, 8.

2. Xenophon. Elian. I, 5; Senec., ad Marc. 12; A.Gell. xiv, 13.

3. Anaxagoras. Cic., Tusc. m, 14; Ælian., III, 2; Senec. ad Polyb. 30; Symmach. m, 6.

LIVRE VI.

Juliæ genialem torum. Valère Maxime désigne ici, selon les uns, la fille même d'Auguste, cette Julie si fameuse par ses débauches, et, selon les autres, Livie, femme de cet empereur, et à qui, après son adoption, il avait fait prendre le nom de Julie (Tacit. Ann. 1, 8).

1. Lucretia. T.-Liv. 1, 58; Ovid., Fast. ; Augustin. de C. D. 1, 19; ш, 16.

2. Virginius. T.-Liv. m, 48; Dionys. x1; Cic., de Fin. V, 22.

12. C. Marium. Plutarch. Mar.; Apopht.; Cic. pro Milon. 4; Quintil. 11, 2, 14.

Ext. 2. Orgiagonlis uxor. T.-Liv. xxxvm, 24; Plutarch. de Clar. Mulier. Flor. 11, 11; Aur. Vict. 55.

3. Teutonorum..... conjuges. Plutarch. Mar.; Oros. v,

16; Flor. m, 3; Hieron. de Monogam.

II. 1. Priverno capto. T.-Liv. vIII, 21.

2. L. Philippus. Cicer. de Orat. I, 1; Quintil., vin, 3, 89.

3. C. Carbo. T.-Liv. LIX; Vell.-Paterc. 11; Aur.-Vict. 58; Flor. 1, 14.

7. Favonius. Amm.-Marcell. xvn, 11.

8. Mancia Formianus. T.-Liv. LXXXIX, sq.; Appian. 1. 9. Ad eum versum venisset. Cicer. ad Att., 11, Ep. 19. 12. A. Cascellius... formulam.. Les triumvirs partageaient à leurs amis les biens de ceux qu'ils avaient pros crits, et, pour donner à ces largesses une forme légale, ils avaient eu recours aux jurisconsultes. Les formules étaient un certain arrangement de paroles qui rendait les

VALÈRE MAXIME.

actes authentiques. Si l'on en omettait le moindre mot, l'acte était nul.

Ext. 1. Mulier. Plutarch. Apophth.

2. Ilaque timens ne. Le mot timens, qui n'est pas nécessaire ici, manque dans la plupart des manuscrits. Voilà pourquoi il est renfermé entre crochets.

3. Theodorum. Senec. De tranquill. xiv; Cicer. Tuscul. 1, 43; V, 40.

II. 1. M. Manlius. Plutarch. Camill. T.-Liv. vi, 20; A.-Gell. xvn, 21; Aur.-Vict., XXIV, 5.

Senatus.. populusque rom. Valère Maxime a dit plus haut (v, 8, 2) que Cassius fut condamné dans un conseil de famille, et exécuté par l'ordre de son père.

Duo triumphi. Ce Sp. Cassius Viscellinus triompha deux fois des Samnites.

Domum superjecit. On ne l'enfouit pas sous les ruines de sa maison, mais, après son supplice, on la détruisit; c'est ainsi que le racontent d'autres auteurs.

De robore præcipitali sunt. Tit.-Liv. xxxvin, 59; Tacit. Ann., IV, 29.

2. Novem collegis. A cette époque, il n'y avait encore que cinq tribuns; c'est vingt-huit ans plus tard qu'on en ajouta cinq autres.

3. M. Claudium. Amm. Marcell. xiv, 11.

Gemoniarum scalarum. Les gémonies, ainsi nommées de leur inventeur, ou du mot gemere, étaient une fosse où l'on traînait les cadavres des criminels; on y descendait par des marches, ce qui les a fait généralement désigner par les mots Gemonii grudus ou Gemoniæ scala.

5. Ne quis telum haberet. L'expression ne quis est trop absolue; cette défense ne regardait que les esclaves. Voy. Cicéron, Verr. v, 3.

7. Consimili severitate. T.-Liv. XXXIX, 18.

8. Publicia. T.-Liv. XLVIII; voy. plus haut, 11, 5, 3. 9. Quod vinum bibisset. Pline XIV, 13; Tertull., Apologet. 6. On sait que, dans les premiers temps de la république, le vin était interdit aux femmes. Voy. plus haut II, 1, 15. L'infraction à cette défense était punie comnie l'adultère. Voy. A.-Gell. x, 23.

Ext. 1. Quia domum... laceraverat. Cette famille était celle de Lycambe, qui avait refusé la main de sa fille à Archiloque, après la lui avoir promise. Le père et la fille, poursuivis sans relâche par les jambes du poëte, finirent, dit-on, par se pendre. Mais Plutarque assigne une autre cause que Valère Maxime à la proscription des poésies d'Archiloque. Il rapporte que ce fut pour s'être vanté dans ses vers d'un trait de lâcheté, pour avoir dit qu'il valait mieux jeter ses armes que de périr.

IV. 2. Scipionis Emiliani. Aur-Vict. 56.

[ocr errors]

3. C. Popilius. T.-Liv. XLV, 12; Cicer. Philipp. viu, 8; Justin. XXXIV. Pline (XXXIV, 6) n'appelle pas C. Popilius, mais C. Octavius, l'ambassadeur envoyé à Antiochus. 4. Rutilii. T.-Liv. LXX; Cicer. de Orat. 1, 53; Oros. v, 17; Senec. de Provid. m; Quint. x1, 1, 12.

Amicitia tua. Cicéron a dit : « Hæc lex amicitiæ sanciatur, ut neque rogemus res turpes, neque rogati faciamus.» Ad genua judicum. Pline, x1, 45.

Ext. 2. Socrates. Diog. Laert. Socrat.; Cic. de Orat. 1, 54; Quintil. 11, 15, 30; x1, 1,9 et suiv.

Aufer.. quæso. Lysias ayant récité à Socrate une apologie qu'il avait faite pour lui : « Mon ami, lui dit le philosophe, la pièce est bonne, mais elle ne me convient pas. » Lysias, surpris d'entendre en même temps louer et rejeter son apologie, le pria de s'expliquer. « Il ne serait pas impossible, répondit il, que des habits et des souliers fussent bien

52

faits, quoiqu'ils ne pussent me servir.» (Diog. Laert. Vie de Socrate).

3. Alexander. Plutarch. Alex.; Q. Curt. iv, 11; Arrian. 11, 25. Diod. Sic. xv, 54. Plutarch. Appohth.

4. Legati Lacedæmoniorum. Frontin. Iv, 5, 12.
5. Spartani.. dictum. Plutarch. Apophth.

V. 1. Camillo consule. Frontin. iv, 4; Flor. 1, 22; Polyæn. viii.

Q. Lutatio. T.-Liv. xix; Eutrop. 11, 16; Oros. iv, 6. Non ad curiam. Ces mots semblent si étrangers au texte, que Torrénius les regarde comme une glose; Kappius les explique en disant qu'on donna de l'argent aux Camériniens, non pour des usages politiques, mais pour des usages sacrés; ce que les Romains devaient regarder comme un moyen d'expier leur injustice. Valère Maxime, en supposant que ces mots soient de lui, ne voudrait-il pas combattre ici l'assertion d'un autre écrivain, qui aurait dit que cet argent fut donné pour la construction d'une salle d'assemblée?

Timochares. Plutarch. Pyrrh.; Cicer. Off. m, 22; T.-Liv. XXXIX, 51; Tacit. Ann. 11, 8; Ælian. xi, 33; Senec. Ep. 120; A.-Gell. II, 8; Amm. Marc. xxx, 1; Frontin. IV, 4, 2; Flor. 1, 18, 21; Eutrop. 11, 8.

2. Quatuor tribunis. T.-Liv. iv, 42; voy. plus haut, III, 2, 8.

3. Ti. Gracchus. T.-Liv. XLII, 18; Aur. Vict. 57. Primæ classis. Tout le peuple romain était divisé en six classes, et chaque classe en centuries. La première classe comprenait les riches et était composée de quatre-vingt-dixhuit centuries, nombre supérieur à celui des centuries des cinq autres classes réunies.

5. Cn. Domitius. Cicer. pro Dejot. 11.

6. L. Crassus. Cicer. de Leg. m; de Orat. II.
Ext. 1. Pittacus. Diog. Laert. Pitt.

2. Themistocles. Plutarch. Them.; Cicer. Off. m, 11. 3. Zaleucus. Cicer. de Leg. n, 6; Ælian. xш, 24. 4. Charonda Thurii. Cicer. de Leg. 1, 22; 1,6; D. Laert. Pythag.; Arist. Polit. n, 10.

VI. 2. Hanno. Polyb. 1, 22, 23; T.-Liv. xvII; Flor. 11, 2.
3. Patres conscripti. T.-Liv. xxxvi, 42.
4. Superior Africanus. T.-Liv. xxx, 25.

Ext. 1. Post... stragem. Sagonte fut assiégée et détruite par Annibal dès le commencement de la seconde guerre Punique, longtemps avant la mort des deux Scipions en Espagne. Aussi Pighius a-t-il substitué ante à post; mais tous les manuscrits s'opposent à cette correction.

2. Petellini. T.-Liv. xxi, 30; Athen. Dipnosoph. xn; Sil. Ital. XII, 431.

VII. 1. Tertia Emilia. A.-Gell. vi, 8.

2. Q. Lucretium. Dio., LIV; Appian. B. C. IV.

3. Sulpicia. Appian. B. C. iv.

VIII. 2. C. Marium. T.-Liv. LXXXVI; Oros. v, 21; Velleius, 11, 27, 4.

3. C. Gracchus. Oros. v, 12; Vell. 11, 6; Macrob., 1, 11. Euporum. C'est le nom que Velléius donne à cet eselave Macrobe l'appelle Europus; Plutarque dit que C. Gracchus fut tué par L. Opimius.

4. C. Cassium. Plutarch. Brut., Appian. B. C. IV; Dio., XLVII.

5. Plancus. Plin. x, 3; Solin. XLVI.

6. Panopionis. Appian. B. C. iv; Macrob. 1, 2; Senec. de Benef. i, 23.

7. Antius Restio. Macrob. Saturn. 1, 11; Appian. B.

C. IV.

[blocks in formation]

9. P. Ventidium. Vell. Paterc. II, 65; A.-Gell. xv, 4; Plin. VII, 23; Dio., XLIII; Juvenal. VII, 199. Le surnom de Ven. tidius était Bassus. Plancus (Cicer. ad div. x, ep. 18) l'appelait un muletier, parce que, dans sa jeunesse, il faisait le commerce des mulets, et portait le blé dans les champs D'où ces vers affichés dans les rues de Rome:

Concurrite omnes augures, haruspices! Portentum inusitatum conflatum est recens: Nam mulos qui fricabat, consul factus est. 11. Scipione Asina. T.-Liv. xvii; Polyb. 1, 22; plus haut, vi, 6, 2.

12. Crasso. Cicer. ad Att. 1, ep. 4; 11, ep. 13; Plin. xxx, 10; Quintil. x1, 2, 50; Senec. Controv. 11, 9.

13. Q. Cæpio. T.-Liv. LXVII.

In vinculis spiritum deposuit. Valère Maxime dit ailleurs (Iv, 7, 4) qu'il fut délivré de prison par un ami; mais peut-être fut-il repris.

15. Pharmacusam. Ile de l'Asie, au-dessus de Milet, aujourd'hui Fermaco.

Se... redemit. Suet. Cæs.; Plutarch. Cæs.; Vell. Pater. n, 41.

Ext. 1. Polemo. Diog. Laert. Pol.; Horat. Sal. 11, 3; Suidas, IV.

Omissaque re. Diogène Laërce dit que Xénocrate parlait précisément contre l'intempérance.

2. Themistoclis. C. Nep. 11, 1; Plutarch. Themist. Ælian. 11, 12.

5. Polycratis. Plin. XXXVII, 1; Herodot. ; Strabo, XIV;

Cicer. de Fin. m.

6. Dionysius. Justin. xx1; Cicer. Tuscul. m; Amm. Marcell. xiv, 11; Ælian. vi, 12; IX, 6.

LIVRE VII.

I. 1. È. Metellum. Plin. vi, 44; Cic. de Fin. v, 78; Tusc. 1, 35; Vell. 1, 11.

II. 1. App. Claudium. C'est Claudius Cécus, celui qui rejeta les conditions de paix de Pyrrhus.

2. Non putaram. Sénèque (de Ira, u, 31) attribue cette

sentence à Fabius.

22.

4. L. Fimbriae consularis. Cicer. Off., m, 19. 5. Papirius Cursor. T.-Liv. x, 40; Oros. III, Ext. 1. Eligere aptissime possunt. La même pensée a été exprimée par Juvénal, Sat. x, v. 346 sqq.

Incertus liberorum eventus. Au lieu de ce dernier mol, quelques commentateurs ont proposé de lire proventus, qui présenterait un sens peut-être plus naturel ici, en fai sant porter le doute sur la paternité, comme semble lin diquer ce qui précède immédiatement: subsessor alieni matrimonii. Mais nous avons du conserver la feçun la plus générale.

Uxori Xanthippa. D'autres écrivains attribuent à Apollodore ce que Valère Maxime fait dire ici à la femme de Socrate.

5. Rex etiam. Prudent. in Symmach. 1, 5; Stob. Serm. XLVII. On ignore quel est le roi qui prononça le mot cilé

« PrécédentContinuer »