L'Echo du cabinet de lecture paroissial de Montréal, Volumes 7 à 8

Couverture
Bureau à la bibliothèque paroissiale., 1865
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 91 - Accordez à tous la tolérance civile , non en approuvant tout comme indifférent , mais en souffrant avec patience tout ce que Dieu souffre , et en tâchant de ramener les hommes par une douce persuasion.
Page 196 - Faisons les fiers, tant que nous voudrons, philosophes et raisonneurs que nous sommes aujourd'hui. Mais qui de nous, parmi les agitations du mouvement moderne, ou dans les captivités volontaires de l'étude, dans ses âpres et solitaires poursuites, qui de nous entend sans émotion le bruit de ces belles fêtes chrétiennes, la voix touchante des cloches et comme leur doux reproche maternel?...
Page 374 - Je ne te quitte point, lui répondait l'oiseau; Nous séparer serait la mort la plus cruelle. Ah! si tu pouvais passer l'eau! Pourquoi pas? Attends-moi...
Page 374 - ... L'un chez l'autre étaient réunis. Là, prenant leur repas, se contant des nouvelles, Ils n'en trouvaient point de si belles Que de se répéter qu'ils s'aimeraient toujours. Ce sujet revenait sans cesse en leurs discours. Tout était en commun, plaisir, chagrin, souffrance : Ce qui manquait à l'un, l'autre le regrettait; Si l'un avait du mal, son ami le sentait; Si d'un bien, au contraire, il goûtait l'espérance, Tous deux en jouissaient d'avance. Tel était leur destin, lorsqu'un jour,...
Page 59 - ... rejetées, la vraie notion de la justice et du droit humain s'obscurcit et se perd, et la force matérielle prend la place de la justice et du vrai droit...
Page 374 - Les oiseaux effrayés se pressent en fuyant. Lui court à la sarcelle, il l'entraîne à l'instant Dans son obscur sentier, la conduit sous la terre, Et, la rendant au jour, il est prêt à mourir De plaisir. Quel moment pour tous deux! Que ne sais-je le peindre Comme je saurais le sentir! Nos bons amis croyaient n'avoir plus rien à craindre : Ils n'étaient pas au bout. Le maître du jardin , En voyant le dégât commis dans sa volière. Jure d'exterminer jusqu'au dernier lapin : Mes fusils! mes...
Page 66 - II est certain, en effet, qu'il est de leur intérêt, toutes les fois qu'il s'agit des affaires de Dieu, de suivre avec soin l'ordre qu'il a prescrit, et de subordonner, et non de préférer, la volonté royale à celle des prêtres du Christ.
Page 186 - Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon • Église, et les portes de l'enfer ne prévaudront «point contre elle...
Page 374 - Mes fusils , mes furets ! criait-il en colère. Aussitôt fusils et furets Sont tout prêts. Les gardes et les chiens vont dans les jeunes tailles , Fouillant les terriers , les broussailles ; Tout lapin qui paraît trouve un affreux trépas : Les rivages du Styx sont bordés de leurs mânes : Dans le funeste jour de Cannes , On mit moins de Romains à bas. La nuit...

Informations bibliographiques