Dictionnaire universel des synonymes de la langue française, contenant les synonymes de Girard, Volume 2

Couverture
Didier, 1850
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 197 - La. pitié nous conduit naturellement au grand précepte de ne pas faire aux autres ce que nous ne voudrions pas qu'on nous fit...
Page 432 - Au travers marque proprement ou particulièrement l'action et l'effet de pénétrer dans un milieu , et de le percer de part en part ou d'outre en outre. Vous passez à travers le milieu qui vous laisse un passage, une ouverture, un jour : vous passez au travers d'un milieu dans lequel il faut vous faire un passage, faire une ouverture, vous faire jour pour passer.
Page 270 - Il me paraît néanmoins qu'il ya entre ces trois expressions une différence délicate, qui vient d'abord d'un ordre de gradation, en sorte que l'une enchérit sur l'autre dans le rang que je leur ai donné. Quoique nous ne prenions qu'une légère...
Page 290 - D'autres, frappés du contraste de la personne et de sa réputation, ne trouvant rien qui justifie l'opinion publique , n'osent manifester...
Page 327 - Lorsque vous dites un savant homme, vous supposez que cet homme est savant; et lorsque vous dites un homme savant, vous assurez qu'il l'est. Dans le premier cas, vous lui donnez la qualification par laquelle il est distingué ; dans le second, celle par laquelle vous voulez le faire distinguer. La, sa science est hors de doute; ici, vous voulez la faire connaître.
Page 229 - Les éloges qu'on donne à de certaines probités, à de certaines vertus, ne font que le blâme du commun des hommes ; cependant on ne doit pas les refuser : il ne faut pas rechercher avec trop de sévérité le principe des actions, quand elles tendent au bien de la société.
Page 444 - La répléliou et la dépravation des humeurs font le cacochyme. Ainsi le valétudinaire est d'une santé chancelante : le maladif est sujet à être malade : l'infirme est affligé de quelque dérangement d'organes : le cacochyme est plein de mauvaises humeurs. Les femmes, par la constitution propre de leur sexe, sont naturellement plus valétudinaires que les hommes.
Page 415 - ... par terre. Un arbre tombe par terre, mais le fruit de l'arbre tombe à terre. « Ils étaient si serrés les uns contre les autres, dit M.
Page 220 - SUPPLIER. C'est demander avec ardeur et avec soumission à ceux qui sont en état d'accorder ce que l'on désire. — Supplier est beaucoup plus respectueux que prier, et marque dans celui qui demande un désir plus vif et un besoin plus urgent d'obtenir; nous prions nos égaux et nos amis de nous rendre quelque service; nous supplions le roi et les personnes constituées en dignité de nous accorder quelque grâce ou de nous rendre justice. — En parlant des grands ou en leur adressant la parole,...
Page 463 - Le mot de promptement semble avoir plus de rapport au temps qu'on emploie à la chose : son opposé est long-temps. On avance en allant vite, mais on va sûrement en allant lentement. Le crime est toujours puni; si ce n'est tôt, c'est tard. Il faut être long-temps à délibérer; mais il faut exécuter promptement. Qui commence tôt et travaille vite, achève promptement. (G.) l328. VIVACITÉ, PROMPTITUDE. La vivacité...

Informations bibliographiques