Commentaires de Napoléon premier ...

Couverture
Imprimerie impériale, 1867
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 82 - Soldats , nous avons une carrière de fatigues et de dangers à courir. Après avoir mis l'Orient hors d'état de rien faire contre nous cette campagne, il nous faudra peut-être repousser les efforts d'une partie de l'Occident. « Vous y trouverez une nouvelle occasion de gloire ; et si, au milieu de tant de combats, chaque jour est marqué par la mort d'un brave, il faut que de nouveaux braves se forment , et prennent rang à leur tour parmi ce petit nombre qui donne l'élan dans les dangers et...
Page 81 - Encore quelques jours , et vous aviez l'espoir de prendre le pacha même au milieu de son palais; mais , dans cette saison, la prise du château d'Acre ne vaut pas la perte de quelques jours : les braves que je devrais d'ailleurs y perdre sont aujourd'hui nécessaires pour des opérations plus essentielles.
Page 81 - Enfin, après avoir, avec une poignée d'hommes, nourri la guerre pendant trois mois dans le cœur de la Syrie, pris quarante pièces de campagne, cinquante drapeaux, fait six mille prisonniers, rasé les fortifications de Gaza, Jaffa, Hayfà, Acre, nous allons rentrer en Egypte : la saison des débarquements m'y rappelle.
Page 167 - Français en Egypte , seront mis en liberté ; et réciproquement tous les Français détenus dans toutes les villes et échelles de l'Empire Ottoman , ainsi que toutes les personnes de quelque nation qu'elles soient , attachées aux légations et consulat français seront mis en liberté.
Page 81 - Acre, il ya douze jours, portaient l'armée qui devait assiéger Alexandrie; mais, obligée d'accourir à Acre, elle ya fini ses destins; une partie de ses drapeaux orneront votre entrée en Egypte.
Page 171 - La sûreté de l'Europe exigeant les plus grandes précautions pour empêcher que la contagion de la peste n'y soit transportée, aucune personne malade ou soupçonnée...
Page 278 - La misère des provinces occidentales de l'Allemagne et le besoin de la paix se faisaient sentir chaque jour davantage. Les princes de l'Empire cédèrent enfin, et reconnurent définitivement la cession de la rive gauche du Rhin à la France; mais ce n'était pas là le but que le Directoire voulait atteindre. Il ordonna à ses plénipotentiaires de faire des demandes tyranniques et incompatibles avec les bases de la négociation commencée comme avec les pouvoirs des négociateurs allemands. Indépendamment...
Page 180 - Le 19 mars, le général en chef écrivit dans ces termes au grand vizir : -L'armée dont le commandement m'est confié ne trouve pas, dans les propositions qui m'ont été faites de la part de Votre Altesse, une garantie suffisante contre les prétentions injurieuses et l'opposition formelle du gouvernement anglais à l'exécution de notre traité; en conséquence, il a été résolu ce matin, au conseil de guerre, que ces propositions seraient rejetées et que la ville du Caire ainsi que...
Page 452 - L'art de la guerre est un art simple et tout d'exécution : il n'a rien de vague, tout y est bon sens, rien n'y est idéologie.
Page 166 - Il y aura un armistice de trois mois en Egypte à compter du jour de la signature de la présente convention ; et cependant, dans le cas où la trêve expirerait avant que...

Informations bibliographiques