Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres
" L'évêque de Luçon, fils du célèbre Bussy, m'a dit qu'ayant demandé à M. de Meaux quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait, s'il n'avait pas fait les siens, Bossuet lui répondit :  "
Collection complète de ses oeuvres - Page 215
de Voltaire - 1761
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le siécle de Louis XIV.

Voltaire - 1752 - 596 pages
...l'époque de la fixation du lanfage. L'évêque du Luçon fils du célére Suffi m'a dit , qu'aiant demandé à monfieur de Meaux , quel ouvrage il eût...aimé avoir fait , s'il n'avait pas fait les fiens, Boffuet lui répondit, Iles lettres provinciales. Le bon goût qui régne d'un bout à l'autre dans...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le siecle de Louis XIV.

Voltaire - 1752 - 478 pages
...l'époque de la fixation du langage. l'évêque de luçon fils' ducélébre buffi m'a dit, qu'aiant demandé à monfieur de meaux, quel ouvrage il eût...mieux aimé avoir* fait, s'il' n'avait pas fait les liens, bolîuet lui répondit, les lettres provinciales. Le bon goût qui régne d'un bout à l'autre...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Histoire du siècle de Louis XIV.

Voltaire - 1752 - 418 pages
...l'époque de la fixation du langage. L'Evêque de Luçon fils du célébre Buffi m'a dit , qu'aïant demandé à Monfieur de Meaux, quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait, s'il n'avoit pas fait les fiens, Bofluet lui répondit, les Lettres Provinciales. LE bon goût qui regne...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le siècle de Louis XIV, Volume 7

Voltaire - 1752 - 480 pages
...langage. l'évêque de luçon fils du célèbre buflî m'a dit , qu'aiant demandé à monneur de ineaux , quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait, s'il n'avait pas fait les fiens , bofluet lui répondit , les lettres provinciales. Le bon goût qui régne d'un bout à Pautre dans...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le siecle de Louis XIV:.

Voltaire - 1753 - 408 pages
...rapporter à cet ouvrage l'époque de la fixation du langage. L'Evêque de Luçon fils du célébre Buffi m'a dit, qu'ayant demandé à Monfieur de Meaux, quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait, s'il n'avoit pas fait les fiens, Bofluet lui répondit, les Lettret Provinciales. Le bon gout qui régne...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Le siecle de Louis XIV:.

Voltaire - 1753 - 404 pages
...rapporter à cet ouvrage l'époque de la fixâtion du langage. L'Evêque de Luçon fils du célebre Bulli m'a dit, qu'ayant demandé à Monfieur de Meaux, quel ouvrage il eût mieux aiaié avoir fait, -s'il n'avoit pas fait les fiens, Uofluct lui lépondit, les Lettres Provinciales....
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Collection complette des oeuvres de Mr. de Voltaire, Volume 1 ;Volume 16

Voltaire - 1757 - 358 pages
...du langage. L'Evêqûe de Luçon fils du célèbre BuJJt m'a dit , qu'ayant demandé à Monfieur du Meaux, quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait, s'il n'avait pas fait les fiens, BoJJltet lui répondit, Les Lettres Provinciales. Le bon goût qui régne d'un bout à l'autre dans...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Collection complette des oeuvres de Mr.de Voltaire, Volume 1 ;Volume 17

Voltaire - 1761 - 394 pages
...Luçon fils du célèbre Bujjl m'a dit, qu'ayant demandé à Monfieur de Meaux , quel ouvrage il eut mieux aimé avoir fait , s'il n'avait pas fait les...BoJJuet lui répondit , Les Lettres Provinciales. Le bon gout qui régne d'un bout à l'autre dans ce livre, & la vigueur des dernières lettres, ne corrigèrent...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Siècle de Louis XIV.

Voltaire (pseud. van François-Marie Arouet) - 1768 - 410 pages
...fixation du langage. L'évêque de Luçon fils du célèbre Suffi m'a dit , qu'ayant demandé à monfîeur de Meaux , quel ouvrage il eût mieux aimé avoir...Bojjuet lui répondit , les lettres provinciales. Elles ont beaucoup perdu de leur piquant , quand les jéfuites ont été abolis & les pbjets de leurs...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Collection complette des oeuvres de M. de Voltaire..

Voltaire - 1769 - 472 pages
...la h'xation du langage. L'évêque de Lucon , fils du célèbre BuJJi , m'a dit , qu'ayant damandé à monfieur de Meaux, quel ouvrage il eût mieux aimé avoir fait , s'il n'avait pas fait les fiens, Bofluet lui répondit, les Lettres provinciales. Elles ont beaucoup perdu de leur piquant , lorfque...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger l'ePub
  5. Télécharger le PDF