Bibliothèque de campagne, ou amusemens de l'esprit et du cœur, Volume 4

Couverture
Marc Michel Rey, 1764
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 385 - Eh bien, monsieur le faquin, lui dis-je, voilà de vos façons de faire ! vous vous faites attendre jusqu'à l'extrémité ; encore est-ce un miracle que vous soyez arrivé. Oui, mor..; dit-il, c'est un miracle. Vous êtes toujours à gronder. Je vous ai fait faire le plus bel habit du monde , que monsieur le duc de Guise lui-même a pris la peine de commander.
Page 255 - Vous m'avez laissé voir que vous ne me haïssez pas; mais vous m'avez voulu cacher que je suis assez heureux pour que mon mariage vous fasse de la peine : je viens vous dire , madame , que j'y renonce ; que ce mariage me serait un supplice , et que je ne veux vivre que pour vous. On m'attend à l'heure que je vous parle , tout est prêt ; mais je vais tout rompre, si, en le rompant, je fais une chose qui vous soit agréable, et qui vous prouve ma passion.
Page 386 - J'étais à une demilieue de Calais hier au matin, et je voulus prendre le long de la mer pour faire plus de diligence : mais, ma foi, l'on dit bien vrai, qu'il n'est rien tel que le grand chemin ; car je donnai tout au travers d'un sable mouvant, où j'enfonçais jusques au menton.
Page 384 - Price était ridicule et coquette, et quelque chose de plus. Le jour du bal venu, la cour, plus brillante que jamais, étala toute sa magnificence dans cette mascarade. Ceux qui la devaient composer étaient assemblés, à la réserve du chevalier de Gramont.
Page 298 - Il avait une fraise avec un chapeau pointu haut d'une aune. Non, il n'ya personne qui , d'un peu loin , ne l'eût pris pour le dôme de quelque église avec un clocher dessus. Je demandai à l'hôte ce que c'était.
Page 158 - ... et ma propre expérience ne m'ont que trop appris que, dans l'amitié la mieux acquise et la plus méritée, il faut faire un fonds de constance et de vertu pour en pouvoir soutenir la perte.
Page 265 - Le jour commençait à paraître lorsqu'elle eut écrit cette lettre, la plus difficile à écrire qui ait peut-être jamais été écrite; elle la cacheta, se mit à la fenêtre et, comme elle vit le comte de Tende dans la cour, prêt à monter en carrosse, elle envoya une de ses femmes la lui porter et lui dire qu'il n'y avait rien de pressé et qu'il la lût à loisir. Le comte de Tende fut surpris de cette lettre; elle lui donna une sorte de pressentiment, non pas de tout ce qu'il y...
Page 415 - Ce .ruisseau se forme d'un torrent qui tombe de la montagne sur les rochers. Il y fait un bruit, et forme une cascade naturelle, qui, dans le sombre du bois, offre aux yeux le même agrément que les lieux les plus cultivés par l'art. « C'est ici ma promenade ordinaire, dit Hellamirte: j'aime cette secrète...
Page 259 - Je ne sais, lui répondit-il du même ton qu'avait parlé le prince, si une grâce que vous demandez à genoux à ma femme, quand on dit qu'elle dort et que je vous trouve seul avec elle, et sans carrosse à ma porte, sera de celles que je souhaiterais qu'elle vous accorde.
Page 155 - L'amitié ordinaire ne veut jamais fe charger d'aucun tort ; l'amitié délicate les met fur fon compte : contens de pouvoir épargner un?

Informations bibliographiques