Scènes de la vie privée et publique des animaux: Etudes de moeurs contemporains, Partie 1

Couverture
J. Hetzel et Paulin, 1842 - 386 pages
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 126 - La femme est obligée d'habiter avec le mari, et de le suivre partout où il juge à propos de résider : le mari est obligé de la recevoir et de lui fournir tout ce qui est nécessaire pour les besoins de la vie, selon ses facultés et son état.
Page 118 - Tous , quand nous avons un peu de loisir et d'argent, nous voyageons , ou plutôt nous fuyons , car il ne s'agit pas tant de voyager que de partir , entendez-vous? Quel est celui de nous qui n'a pas quelque douleur à distraire ou quelque joug à secouer?
Page 189 - ... savant se préoccupait de ce fait, Marmus et son ami s'installaient dans un hôtel décent de la rue de Tournon, où il y avait pour moi une écurie, de laquelle ils prirent la clef. Les savants en émoi envoyèrent un académicien armé de ses ouvrages, et qui ne dissimula point l'inquiétude causée par ce fait à la doctrine fataliste du baron Cerceau. Si l'instinct des Animaux changeait selon les climats, selon les milieux, l'Animalité était bouleversée. Le grand Homme qui osait prétendre...
Page 11 - Notre pensée, en publiant ce livre, a été d'ajouter la parole aux merveilleux Animaux de Grandville, et d'associer notre plume à son crayon, pour l'aider à critiquer les travers de notre époque, et, de préférence parmi ces travers, ceux qui sont de tous les temps et de tous les pays. Nous avons cru que, sous le couvert des Animaux, cette critique à double sens, où l'Homme se trouve joint à l'Animal, sans perdre de sa justesse, de sa clarté et de son à-propos, perdrait...
Page 30 - M"'*, qui est la légende du tirage sur chine; c'est-à-dire du 1" tirage. (Le second tirage porte : Des affiches seront, par ses ordres, apposées sur tous les murs dans les quatre parties du monde, sur la fameuse muraille de la Chine elle-même. Dans le troisième tirage, le 4°...
Page 200 - Le cours où devait se faire l'exposition de la science des Instincts Comparés eut lieu devant la plus brillante assemblée, car il était surtout mis à la portée des Femmes. Le disciple du grand Marmus, déjà qualifié d'ingénieux orateur dans les réclames envoyées aux journaux par le bibliothécaire, commença par dire que nous étions devancés sur ce point par les Allemands : Vittembock et Mittemberg, Clarenstein, Borborinski, Valerins et Kirbach avaient établi, démontré que la Zoologie...
Page 178 - ... jour après ses funérailles, et beaucoup de nos parents s'étaient rassemblés là pour pleurer la défunte et offrir à ma mère des consolations. J'avisai l'un d'entre eux, un brave homme sans malice, qui n'était pas dans le secret du pieux artifice dont mes parents avaient usé pour me rappeler. Je lui demandai des nouvelles de mon père et de ma mère et de quelques-uns des miens. Lui, sans chercher d'ambages ni de détours, me répondit tout franc : « Ton père fait les lamentations funèbres...
Page 109 - Milord, sans le savoir, fut très mal pour moi; mais j'avais remarqué déjà qu'il était en enfance. Sa Seigneurie ne soupçonna jamais les basses intrigues auxquelles je fus en butte. Plusieurs petits Chats, qui me défendirent contre l'opinion publique, m'ont dit que parfois il demande son ange, la joie de ses yeux, sa darling, sa sweet...
Page 190 - Cerceau se rangeaient des académiciens, l'Université, des légions de professeurs, et le Gouvernement appuyait une théorie présentée comme la seule en harmonie avec la Bible.
Page 92 - En apercevant lapreuve de -ce qu'elle nomma mon intempérance et mon défaut d'éducation, elle me saisit et me fouetta vigoureusement avec des verges de bouleau, en protestant qu'elle ferait de moi une lady, ou qu'elle m'abandonnerait. — Voilà qui est gentil!... disait-elle. Apprenez, miss Beauty, que les chattes...

Informations bibliographiques