Revue de Bretagne et de Vendée, Volume 7

Couverture
J. Forest ainé, 1860
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 184 - Vous me parlez bien plaisamment de nos misères ; nous ne sommes plus si roués; un en huit jours seulement pour entretenir la justice. Il est vrai que la penderie me paroît maintenant un rafraîchissement: j'ai une tout autre idée de la justice depuis...
Page 109 - Bas-Bretons , à ce qu'on nous vient d'apprendre , s'attroupent quarante , cinquante , par les champs ; et dès qu'ils voient les soldats , ils se jettent à genoux, et disent mea culpa : c'est le seul mot de français qu'ils sachent...
Page 33 - Mon père était une bête, mais ma mère avait de l'esprit. Elle était quiétiste; c'était une petite femme douce qui me disait souvent : Mon fils , vous serez damné. Mais cela ne lui faisait pas de peine.
Page 177 - une grande rue , et défendu de les recueillir sur peine « de la vie ; de sorte qu'on voyait tous ces misérables , « femmes accouchées, vieillards,' enfants, errer en pleurs « au sortir de cette ville, sans savoir où aller, sans avoir « de nourriture ni de quoi se coucher.
Page 260 - Il est vray que par succession de tens les unes, pour avoir été plus curieusement reiglées, sont devenues plus riches que les autres: mais cela ne se doit attribuer à la félicité desdites langues, ains au seul artifice et industrie des hommes.
Page 260 - Lis donc et relis premièrement (ô Poète futur), feuillette de main nocturne et journelle les exemplaires Grecs et Latins ; puis me laisse toutes ces vieilles poésies Françaises aux Jeux Floraux de Toulouse et au Puy de Rouen : comme rondeaux, ballades, virelais, chants royaux, chansons et autres telles épiceries, qui corrompent le goût de notre Langue, et ne servent sinon à porter témoignage de notre ignorance.
Page 266 - Racine, et à braver son courroux; — et tune ingrediar ad regem contra legem faciens, non vocata, tradensque me morti et periculo.
Page 90 - Quelle nouvelle en Bretagne?... Que de bruit! que de fumée! — Le cheval du roi, quoique boiteux, vient d'être ferré de neuf. — II va porter en Basse-Bretagne le papier timbré et les scellés. — Le roi de France a six capitaines, bons gentilshommes, gens de grande noblesse; le roi de France a six capitaines pour monter sa haquenée. — Deux sont en selle, deux sur le cou, les deux autres sur le bout de la croupe. — Légère armée qu'a le roi de France ! Dans notre balance, elle ne pèsera...
Page 112 - Les paysans ont été bien punis de leur rébellion, écrivait-on le 24 septembre de l'évêché de Tréguier ; ils sont maintenant souples comme un gant; on en a pendu et roué une quantité. » Tout en semant l'effroi sur sa route, le duc de Chaulnes se dirigeait vers Rennes avec une lenteur calculée, bien faite pour donner de la crainte, et qui inspira en effet à ses habitants une véritable épouvante.
Page 32 - A l'âge de dix-neuf ans je me jetai entre les bras de Dieu avec une passion telle que je ne puis rien comparer de ce que j'ai éprouvé à sa vivacité. Pendant plusieurs années la religion eut en moi ce caractère, et, le croiriez-vous, mon amie?

Informations bibliographiques