Œuvres complètes de P.-J. Proudhon, Volume 24

Couverture
Librairie Internationale, 1869
 

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 87 - C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair?
Page 2 - Avertissement aux propriétaires; 2° Plaidoyer de l'auteur devant la cour d'assises de Besancon ; 3° Célébration du dimanche ; 4° De la concurrence entre les chemins de fer et les voies navigables ; 5° Le Miserere.
Page 86 - Femmes, soyez soumises à vos maris comme au Seigneur : car le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise...
Page 196 - L'amour, en effet, étant souverain, absolu, dieu, ne connaît pas de loi; la conséquence sera donc, en premier lieu, la réprobation du mariage : »Je ne suis pas réconcilié avec la société, et le mariage est toujours, selon moi, une des plus barbares institutions qu'elle ait ébauchées. Je ne doute pas qu'il ne soit aboli, si l'espèce humaine fait quelque progrès vers la justice et la raison ; un lien plus humain et non moins sacré (quel lien?) remplacera celui-là, et saura assurer l'existence...
Page 238 - Les époux contractent ensemble, par le fait seul « du mariage, l'obligation de nourrir, entretenir et élever leurs
Page 195 - ... volonté ; c'est que le cœur humain le reçoit d'en haut sans doute, pour le reporter sur la créature choisie entre toutes dans les desseins du ciel ; et quand une âme énergique l'a reçu , c'est en vain que toutes les considérations humaines élèveraient la voix pour le détruire : il subsiste seul et par sa propre puissance.
Page 106 - Comprenez, s'il vous plaît, ces vérités, et épargnez-moi la pudeur de repasser encore une fois sur des choses si pleines d'ignominie, et toutefois sans lesquelles il est impossible que vous entendiez ce que c'est que le péché d'origine : car c'est par ces canaux que le venin et la peste découlent dans notre nature. Qui nous engendre nous tue. Nous recevons en même temps, et de la même racine, et la vie du corps et la mort de l'âme. La masse dont nous sommes formés étant infectée dans...
Page 336 - Aussitôt, malgré lui, joindront nos destinées ; Et, tout ingrat qu'il est, il me sera plus doux De mourir avec lui que de vivre avec vous.
Page 140 - ... guenille, comme dit le bon Chrysale , ou s'il faut faire état aussi de cette guenille, un fait est au moins certain: c'est qu'en raison de l'influence réciproque, constante, intime, du corps sur l'âme et de l'âme sur le corps, la force physique n'est pas moins nécessaire au travail de la...
Page 86 - Seigneur; parce que le mari est le chef de la femme, comme le Christ est le chef de l'Eglise , qui est son corps , et dont il est aussi le Sauveur.

Informations bibliographiques