Dictionnaire françois de la langue oratoire et poétique: suivi d'un vocabulaire de tous les mots qui appartiennent au langage vulgaire, Volume 2

Couverture
Gide fils, 1822
 

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 900 - Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain *. Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse, Et ne vous piquez point d'une folle vitesse.
Page 1091 - Notre âme d'une nature spirituelle et incorruptible, a un corps corruptible qui lui est uni ' ; et de l'union de l'un et de l'autre résulte un tout, qui est l'homme, esprit et corps tout ensemble, incorruptible et corruptible, intelligent et purement brute.
Page 1091 - De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement...
Page 931 - ... la langue du détracteur est un feu dévorant, qui flétrit tout ce qu'il touche ; qui exerce sa fureur sur le bon grain, comme sur la paille ; sur le profane, comme sur le sacré ; qui ne laisse partout où il a passé, que la ruine et la désolation ; qui creuse jusque dans les entrailles de la terre, et va s'attacher aux choses les plus cachées ; qui change en de viles cendres, ce qui nous avait...
Page 1246 - Que son nœud bien formé se dénoue aisément ; Que l'action , marchant où la raison la guide , Ne se perde jamais dans une scène vide; Que son style humble et doux se relève à propos ; Que ses discours , partout fertiles en bons mots, Soient pleins de passions finement maniées , ' . • Et les scènes toujours l'une à l'autre liées. Aux dépens du bon sens gardez de plaisanter : Jamais de la nature il ne faut s'écarter.
Page 1329 - O nuit désastreuse ! ô nuit effroyable où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette étonnante nouvelle : MADAME se meurt ! MADAME est morte ! Qui de nous ne se sentit frappé à ce coup, comme si quelque tragique accident avait désolé sa famille?
Page 1235 - Action par laquelle on cause du mal , soit aux hommes , soit aux animaux et aux fruits de la terre, en employant le poison , ou quelque chose de semblable, faire mourir des troupeaux par maléjïce.
Page 1335 - On dit en ternies d'Escrime , Tirer à la muraille, pour dire , Pousser de tierce et de quarte à quelqu'un qui ne fait que parer. On dit d'Une maison où il n'ya point de meubles , qu'If n'ya que Us quatre murailles.
Page 1187 - La véritable victoire, celle qui met sous nos pieds le monde entier, c'est notre foi." Jouissez, prince, de cette victoire; jouissez-en éternellement, par l'immortelle vertu de ce sacrifice. Agréez ces derniers efforts d'une voix qui vous fut connue. Vous mettrez fin à tous ces discours. Au lieu de déplorer la mort des autres, grand prince, dorénavant je veux apprendre...
Page 1184 - Mettons ensemble aujourd'hui (car nous le pouvons dans un si noble sujet) toutes les plus belles qualités d'une excellente nature : et, à la gloire de la vérité, montrons dans un prince admiré de tout l'univers que ce qui fait les héros, ce qui porte la gloire du monde jusqu'au comble: valeur, magnanimité, bonté naturelle, voilà pour...

Informations bibliographiques