Nouveau dictionnaire de la conversation; ou, Répertoire universel ... sur le plan du Conversation's lexicon ... Par une Société de Littérateurs, de Savants et d' Artistes ...

Couverture
Librairie-Historique-Artistique, 1845
 

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 400 - La peine de la déportation consistera à être transporté et à demeurer à perpétuité dans un lieu déterminé par la loi , hors du territoire continental du royaume.
Page 447 - Alors je m'écriai : — Amis ! le signal est donné : voici les espions et les satellites de la police qui me regardent en face. Je ne tomberai pas du moins vivant entre leurs mains.
Page 421 - Et en toutes les neuf années suivantes je ne fis autre chose que rouler ça et là dans le monde, tâchant d'y être spectateur plutôt qu'acteur en toutes les comédies qui s'y jouent...
Page 21 - ... elles appartiennent, au point que toutes les fois que l'on a seulement une extrémité d'os bien conservée, on peut, avec de l'application et en s'aidant avec un peu d'adresse de l'analogie et de la comparaison effective, déterminer toutes ces choses aussi sûrement que si l'on possédait l'animal entier.
Page 159 - Nous verrons dans ce jour si la Convention saura briser une prétendue idole pourrie depuis longtemps, ou si dans sa chute elle écrasera la Convention et le peuple Français.
Page 148 - ... ils indiquent tout au moins une époque plus sérieuse et plus grave, un génie qui voit de plus haut les choses et les hommes, et une imagination qui garde un profond sentiment de...
Page 148 - ... légende en mauvais vers allemands placés au bas de chaque tableau, qui aille vite et qui gagne toutes ses causes ; dans l'antichambre du ministre où, en solliciteur, l'air humble et le dos courbé, elle présente une pétition qui sera écoutée ; dans le combat, enfin, où elle court en tête des bataillons, et, pour se faire suivre, elle s'est noué le drapeau autour du cou. Toutes ces scènes imaginées avec esprit sont peintes sans beaucoup d'art ni de soin ; ce qui montre que c'étaient...
Page 13 - Nul curiale ne pouvait vendre, sans la permission du gouverneur de la province, la propriété qui le rendait curiale. 4° Les héritiers des curiales, quand ils étaient étrangers à la curie, et les veuves ou filles de curiales qui épousaient un homme non curiale , étaient tenus d'abandonner à la curie le quart de leurs biens. 5°...
Page 443 - Nivers f1t la musique, et qui furent exécutés plusieurs fois ; le roi et la reine d'Angleterre vinrent les entendre. Cette année encore, les Demoiselles récitèrent devant Louis XIV une ode de mademoiselle Deshoulières, récemment couronnée par l'Académie française « Sur le soin que le Roi prend de l'éducation de la noblesse dans les places et à SaintCyr.
Page 332 - ... voulu se marier, elle eût eu vingt-cinq mille écus en mariage ; mais elle ne le voulut pas. C'était une belle personne et d'une grande mine et qui faisait tout de bonne grâce: elle n'avait pas l'esprit vif mais elle chantait bien et jouait bien du théorbe. Le nez lui rougissait quelquefois, et pour cela elle se tenait des matinées entières les pieds dans l'eau. Elle était magnifique, dépensière et naturellement lascive.

Informations bibliographiques