Images de page
PDF
ePub

ne portát. Puis, quand ils virent les ennemis branler et tourner leurs chevaux, ils sautèrent à terre d'une grande allégresse, et, s'encourageant les uns les autres, les attaquèrent vivement. Les gens de cheval, qui avaient leurs chevaux tout bridés, donnent ensuite et les rompent, pendant que les autres, couverts de ceux qui étaient aux mains, se préparent au combat. Le roi suppléait au manquement de ses forces par la vigueur de son courage. On ne pouvait pas bien entendre sa voix, qui animait les soldats, parce que sa plaie n'était pas encore fermée; mais tous le voyaient combattre, de sorte qu'ils faisaient eux-mêmes l'office des chefs, et, s'excitant entre eux, se jetaient au milieu des ennemis.

Alors les Barbares ne purent plus soutenir l'effort des Macédoniens, non pas même leurs cris, ni leur présence; et ayant mis la bride sur le cou de leurs chevaux, car c'était toute cavalerie, ils s'enfuirent à vau-de-route. Quoique le roi ne fût pas en état de fatiguer beaucoup, il ne laissa pas de les mener battant l'espace de quatre-vingts stades, jusqu'à ce qu'ayant épuisé ses forces, et même son courage, il commanda à ses gens de les poursuivre tant que le jour durerait, puis se retira dans son camp pour se reposer et attendre ses troupes. Ils avaient déjà dépassé les bornes de Bacchus, qui étaient marquées par de grosses pierres rangées près à près, et par de grands arbres dont les troncs étaient couverts de lierre; mais l'ardeur de la poursuite les emporta plus avant; car ils ne revinrent au camp que sur le minuit, après avoir tué un grand nombre des ennemis, et fait encore plus

rex, quod vigoris, ægro adhuc corpore, deerat, animi firmitate supplebat: vox adhortantis non poterat audiri, nondum bene obducta cicatrice cervicis; sed dimicantem cuncti videbant. Itaque ipsi quidem ducum fungebantur officio; aliusque alium adhortati in hostem salutis immemores ruere cœperunt. Tum vero non ora, non arma, non clamorem hostium Barbari tolerare potuerunt; omnesque effusis habenis (namque equestris acies erat) capessunt fugam: quos réx, quanquam vexationem invalidi corporis pati non poterat, per LXXX tamen stadia insequi perseveravit. Jamque linquente animo suis præcepit, ut, donec Jucis aliquid superesset, fugientiun tergis inhærerent : ipse, exhaustis etiam animi viribus, in castra se recepit, reliquum substitit. Transierant jam Liberi patris terminos; quorum monumenta lapides erant crebris intervallis dispositi, arboresque proceræ, quarum stipites hedera contexerat. Sed Macedonas ira longius provexit; quippe | media fere nocte in castra redierunt, multis interfectis, pluribus captis, equosque MDCCC abegere: ceciderunt autem Macedonum equites LX, pedites c fere; mille saucii fuerunt. Hæc expeditio deficientem magna ex parte Asiam fama tam opportunæ victoriæ domuit: invictos Scythas esse crediderant; quibus fractis nullam gentem Macedonum armis parem fore confitebantur. Itaque Sacæ misere legatos, qui pollicerentur, gentem imperata facturam. Moverat cos regis non virtus magis, quam clementia in

de prisonniers, avec un butin de dix-huit cents chevaux, qu'ils chassaient devant eux. De leur côté, il y demeura soixante cavaliers et quelque cent fantassins, et il y en eut mille de blessés.

La renommée de cette victoire arrivée si à propos affermit l'Asie qui branlait de toutes parts; car on avait toujours cru que les Scythes étaient invincibles, et, après leur défaite, on avoua qu'il n'y avait point de nation qui ne dût céder aux Macédoniens; de sorte que les Saques envoyèrent une ambassade à Alexandre pour lui offrir leur obéissance. Ce qui les mut à cela ne fut pas tant sa valeur, comme la clémence dont il usa envers les Scythes; car il leur renvoya tous leurs prisonniers sans rançon, pour faire voir que ce n'était qu'une émulation de gloire, et non pas une animosité, qui l'avait mis aux mains avec le plus vaillant peuple du monde. Il reçut donc fort humainement les ambassadeurs des Saques, et leur donna Excipine pour les accompagner, lequel ayant gagné les bonnes grâces du roi comme Éphestion, ne lui cédait en rien pour la beauté ; mais il s'en fallait bien qu'il n'eût son esprit ni sa mine. Pour lui, il commanda à Cratère de le suivre à petites journées avec la plus grande partie de ses troupes et vint à la ville de Maracande, d'où Spitamène, averti de sa venue, s'en était fui dans la Bactriane, et, après avoir traversé en quatre jours une longue étendue de pays, arriva au lieu où Ménédème avait perdu deux mille fantassins et trois cents cavaliers, auxquels il fit donner sépulture et faire leurs obsèques. Cratère, qui avait eu ordre de le suivre, l'avait déjà rejoint; et afin que tous eussent part au châtiment,

devictos Scythas quippe captivos omnes sine pretio remiserat, ut fidem faceret, sibi cum ferocissimis gentium de fortitudine, non de ira fuisse certamen. Benigne igitur exceptis Sacarum legatis, comitem Excipinum dedit, admodum juvenem, ætatis flore conciliatum sibi; qui quum specie corporis æquaret Hephaestionem, ei lepore haud sane virili par non erat. Ipse, Cratero cum majore parte exercitus modicis itineribus sequi jusso, ad Maracanda urbem pervenit; ex qua Spitamenes, cognito ejus adventu, Bactra perfugerat. Itaque quatriduo rex longum itineris spatium emensus, pervenerat in cum locum, in quo, Menedemo duce, 11 millia peditum, et ccc equites amiserat horum ossa tumulo contegi jussit, et inferias more patrio dedit. Jam Craterus, cum phalange subsequi jussus, ad regem pervenerat : itaque ut omnes, qui defecerant, pariter belli clade premerentur, copias dividit; urique agros, et interfici puberes jussit.

X. Sogdiana regio majori ex parte deserta est : octingenta fere stadia in latitudinem vasta solitudines tenent. Ingens spatium rectæ regionis est, per quam amnis, Polylimetum vocant incolæ, fertur torrens: eum ripa in tenuem alveum cogunt; deinde caverna accipit, et sub terram rapit. Cursus absconditi indicium est aquæ meantis sonus; quum ipsum solum, sub quo tantus amnis fluit, ne modico quidem resudet humore. Ex captivis Sogdianorum ad regem xxx nobilissimi, corporum robore eximio, per

comme ils avaient eu part à la révolte, il sépara ses troupes, avec commandement de saccager la province, et de tuer tous ceux qui seraient en âge de porter les armes.

X. La Sogdiane est presque toute déserte, et a bien près de huit cents stades de largeur, qui ne sont que vastes solitudes; mais elle s'étend tout droit dans un grand pays arrosé d'un fleuve que les habitants appellent Polytimète. Parce que son canal est étroit, il est rapide comme un torrent; après il se perd dans une caverne, et il n'y a que le bruit de ses eaux qui découvre son cours; car la terre sous laquelle il passe, quoiqu'il soit bien grand, n'en est point plus molle ni plus humide. D'entre les prisonniers sogdiens, on amena au roi trente jeunes hommes des plus grands seigneurs du pays, tous bien faits et de bonne mine, lesquels, ayant su qu'on les menait au supplice par le commandement d'Alexandre, se mirent à chanter des chants d'allégresse, à sauter et à danser, témoignant une joie excessive. Le roi, étonné de les voir aller si gaiement à la mort, les fit amener, et leur demanda d'où leur venait ce transport de joie, voyant la mort devant leurs yeux. Ils répondirent « que si tout autre que lui les faisait mourir, ils en seraient affligés; mais qu'étant rendus à leurs ancêtres par l'ordonnance d'un si grand roi, vainqueur de toutes les nations, ils recevaient avec joie une mort si glorieuse, dont les plus vaillants hommes souhaitaient de mourir.» Admirant cette grandeur de courage, il leur demanda « s'ils voulaient bien qu'il leur donnât la vie, à condition qu'ils ne seraient plus ses ennemis? » Ils l'assurèrent « qu'ils n'avaient jamais été ses ennemis; mais que, lorsqu'il les avait attaqués, ils s'étaient défendus; que si l'on

ducti erant; qui ut per interpretem cognoverunt, jussu regis ipsos ad supplicium trahi, carmen lætantium more canere, tripudiisque et lasciviori corporis motu gaudium quoddam animi ostentare cœperunt. Admiratus rex, tanta magnitudine animi oppetere mortem, revocari eos jussit; causam tam effusæ lætitiæ, quum supplicium ante oculos haberent, requirens. Illi, « si ab alio occiderentur, tristes morituros fuisse, respondent; nunc a tanto rege, victore omnium gentium, majoribus suis redditos, honestam mortem, quam fortes viri voto quoque expeterent, carminibus sui moris lætitiaque celebrare. » Tum rex, « Quæro itaque, inquit, an vivere velitis non inimici mihi, cujus beneficio victuri estis? » Illi « nunquam se inimicos ei; sed bello lacessitos, hostes fuisse respondent : si quis ipsos beneficio, quam injuria experiri maluisset; certaturos fuisse, ne vincerentur officio. » Interrogantique, quo pignore fidem obligaturi essent; « vitam, quam acciperent, pignori futuram esse dixerunt: reddituros, quandoque repetisset. » Nec promissum fefellerunt nam, qui remissi domos ierant, in fide continuere populares; quatuor, inter custodes corporis retenti, nulli Macedonum in regem caritate cesserunt. In Sogdianis Peucolao cum tribus millibus peditum (neque enim majori præsidio indigebat), relicto, Bactra pervenit: inde Bessum Ecbatana duci jussit, interfecto Dario pœnas

|

[ocr errors]

277

fût venu à eux par la voie de la douceur aussi bien que de la violence, ils auraient essayé de ne se pas laisser vaincre en courtoisie. » Et leur demandant encore « quel gage ils donneraient de leur foi?» — « Point d'autre, dirent-ils, que cette même vie qu'ils recevaient de sa bonté, étant toujours prêts de la rendre quand il la redemanderait. » Et ils lui tinrent parole; car ceux qui furent renvoyés en leurs maisons continrent les peuples dans l'obéissance, et quatre qu'il mit dans ses gardes du corps lui furent aussi fidèles et aussi affectionnés que pas un des Macédoniens. Il laissa Peucolaüs en la Sogdiane avec trois mille hommes de pied, car il n'avait pas besoin de plus grandes forces, et s'en vint à Bactres, d'où il fit conduire Bessus à Ecbatane, pour y souffrir le dernier supplice.

Presque en même temps Ptolémée et Ménidas lui amenèrent trois mille hommes de pied et mille chevaux soudoyés. Un nommé Alexandre vint aussi de Lycie avec trois mille fantassins et cinq cents cavaliers. Il en arriva autant de Syrie, sous la conduite d'Asclépiodore; et Antipater avait envoyé huit mille Grecs, entre lesquels il y avait cinq cents chevaux. Avec un renfort si considérable, il marcha pour rétablir les désordres des provinces révoltées; et, après avoir fait mourir les auteurs de la rébellion, il se ren dit en quatre jours sur le fleuve d'Oxe. L'eau en est toujours trouble et mauvaise à boire, à cause qu'elle traîne quantité de limon; de sorte que les soldats se mirent à creuser des puits, et l'on avait déjà foui bien avant dans terre sans pouvoir trouver de l'eau, quand on découvrit une fontaine en la tente du roi ; mais, parce qu'on ne s'en aperçut pas d'abord, on fit courir le bruit qu'elle

| capite persoluturum. Jisdem fere diebus Ptolemæus et Menidas peditum tria millia, et equites mille adduxerunt mercede militaturos. Alexander quoque ex Lycia cum pari numero peditum et D equitibus venit: totidem e Syria Asclepiodorum sequebantur; Antipater Græcorum VIII millia, in queis D equites erant, miserat. Itaque excrcitu aucto, ad ea, quæ defectione turbata erant, componenda processit, interfectisque consternationis auctoribus, quarto die ad flumen Oxum perventum est: hic, quia limum vehit, turbidus semper, et insalubris est potu. Itaque puteos miles cœperat fodere; nec tamen humo alte egesta exsistebat humor, quum in ipso tabernaculo regis conspectus est fons, quem, quia tarde notaverant, subito exstitisse finxerunt; rexque ipse credi voluit donum dei id fuisse. Superatis deinde amnibus Ocho et Oxo, ad urbem Marginiam pervenit : circa eam vi oppidis condendis electa sedes est. Duo ad meridiem versa; quatuor, spectantia orientem, modicis inter se spatiis distabant, ne procul repeten. dum esset mutuum auxilium. Hæc omnia sita sunt in editis collibus: tum velut freni domitarum gentium; nunc originis suæ oblita serviunt, quibus imperaverunt. Et cetera quidem pacaverat rex.

XI. Una erat petra, quam Arimazes Sogdianus cum xxx millibus armatorum obtinebat: alimentis ante con

et le roi même ne fut

était sortie tout à coup, pas marri qu'on crût que c'avait été un présent des dieux. Après, il passa les rivières d'Oche et d'Oxe, et vint à la ville de Marginie, aux environs de laquelle il choisit une assiette propre pour bâtir six villes, deux tournées vers le midi et quatre vers l'orient, assez proches les unes des autres, afin qu'elles pussent plus aisément s'entresecourir. Elles sont toutes élevées sur de hautes collines, et tenaient alors en bride les peuples nouvellement conquis; mais aujourd'hui, ayant oublié leur origine, elles obéissent à ceux à qui elles ont commandé.

XI. Tout était calme : il ne restait plus qu'un grand rocher que tenait Arimaze, Sogdien, avec trente mille hommes de guerre et des munitions pour deux ans. Ce lieu avait trente stades de hauteur et cent cinquante de tour, et était escarpé de tous côtés, n'ayant qu'un sentier taillé dans le roc, par où l'on pouvait monter. Au milieu de sa pente, il y avait une caverne dont l'entrée était fort étroite et obscure; mais elle venait à s'élargir peu à peu à mesure qu'elle s'enfonçait plus avant, et au fond c'était encore de grandes grottes, et presque partout il y avait des sources, qui faisaient rouler un fleuve à travers les rochers.

Le roi, ayant reconnu la place, était en délibération de la laisser; après, il se mit dans l'esprit de vaincre même la nature, qui semblait l'avoir fortifiée contre toute la puissance des hommes. Néanmoins, avant que de s'engager à ce siége, il envoya Cophas, fils d'Artabaze, aux Barbares, pour leur persuader de se rendre. Arimaze, se confiant en sa forteresse, répondit plusieurs choses arrogamment, et, pour conclusion, demanda « si Alexandre, qui pouvait tout, pouvait aussi voler? » Ce qui étant rapporté au roi le mit dans

gestis, quæ tantæ multitudini vel per biennium suppete. rent. Petra in altitudinem xxx eminet stadia, circumitu cet L complectitur: undique abscissa et abrupta, semita perangusta aditur. In medio altitudinis spatio habet specum, cujus os arctum et obscurum est; paulatim deinde ulteriora panduntur; ultima etiam altos recessus habent; fontes per totum fere specum manant; e quibus collatæ aquæ per prona montis flumen emittunt. Rex, loci difficultate spectata, statuerat inde abire cupido deinde incessit animo, naturam quoque fatigandi. Prius tamen, quam fortunam obsidionis experiretur, Cophan (Artabazi hic filius erat) misit ad Barbaros, qui suaderet, ut dederent rupem. Arimazes, loco fretus, superbe multa respon. dit ad ultimum, an Alexander volare possit, interrogat. Quæ nunciata regi sic accendere animum, ut adhibitis, cum quibus consultare erat solitus, indicaret insolentiam Barbari, eludentis ipsos, quia pennas non haberent: se autem proxima nocte effecturum, ut crederet Macedones etiam volare. << Trecentos, inquit, pernicissimos juvenes, ex suis quisque copiis, perducite ad me, qui per calles et pæne invias rupes domi pecora agere consueverint. » Illi præstantes et levitate corporum et ardore animorum strenue adducunt; quos intuens rex: « Vobiscum, inquit, o

une telle colère, qu'à l'heure même il assembla ses chefs pour leur dire l'insolence du Barbare, qui se moquait d'eux de ce qu'ils n'avaient point d'ailes; « mais qu'il lui ferait bientôt voir que les Macédoniens, quand ils veulent, se transforment en oiseaux. »

Pour cet effet, il leur commanda de lui amener trois cents jeunes hommes des plus dispos et des plus adroits qu'ils pouvaient choisir chacun dans ses troupes; et s'il se pouvait, que ce fussent de ces montagnards qui avaient autrefois mené des troupeaux par les lieux les plus difficiles. Aussitôt ils lui amenèrent une élite de jeunes gens agiles et courageux, auxquels le roi dit, après les avoir tous regardés l'un après l'autre : « Ç'a été avec vous, valeureuse jeunesse, mes compagnons, que j'ai forcé les places qu'on avait crues imprenables, que j'ai franchi les montagnes toujours couvertes de neige, traversé les rivières, percé les détroits de la Cilicie et enduré le froid insupportable des Indes. Vous me connaissez, et je vous connais. Ce roc que vous voyez n'a qu'une avenue que les Barbares gardent, sans songer au reste. Il n'y a ni guet ni sentinelle que du côté qui regarde notre camp. Si vous cherchez bien, il n'est pas que vous ne trouviez quelque sentier qui vous mènera au haut du rocher. La nȧture n'a rien fait de si inaccessible où la valeur ne puisse atteindre; et ce n'est que pour avoir entrepris ce dont les autres ont désespéré, que nous sommes maîtres de l'Asie. Faites tant que de gagner le sommet; et quand vous y serez, faitesmoi un signal avec un linge blanc, et je ne manquerai pas avec mes troupes de vous ôter l'ennemi de dessus les bras et de l'attirer à moi. Celui qui montera le premier aura dix talents de récompense, le second en aura un de moins, et ainsi

juvenes, et mei æquales, urbium invictarum ante munimenta superavi; montium juga perenni nive obruta emensus sum; angustias Ciliciæ intravi; Indiæ sine lassitudine vim frigoris sum perpessus; et mei documenta vobis dedi, et vestri habeo. Petra, quam videtis, unum aditum habet, quem Barbari obsident; cetera negligunt: nullæ vigilia sunt, nisi quæ castra nostra spectant. Invenietis viam, si solerter rimati fueritis aditus ferentes ad cacumen : nibil tam alte natura constituit, quo virtus non possit eniti. Experiendo, quæ ceteri desperaverunt, Asiam habemus in potestate. Evadite in cacumen; quod quum ceperitis, candidis velis signum mihi dabitis: ego copiis admotis hostem in nos a vobis convertam. Præmium erit ei, qui primus occupaverit verticem, talenta x : uno minus accipiet, qui proximus ei venerit; eademque ad decem homines servabitur portio certum autem habeo, vos non tam liberalitatem intueri meam, quam voluntatem. » His animis regem audierunt, ut jam cepisse verticem viderentur: dimissique ferreos cuneos, quos inter saxa defigerent, validosque funes parabant. Rex circumvectus petram, qua minime asper ac præruptus aditus videbatur, secunda vigilia, quod bene verteret, ingredi jubet. Illi, alimentis in biduum sumptis, gladiis modo atque hastis armati subire cœperunt.

des autres, à proportion jusqu'au dixième. Je m'assure que ce ne sera pas tant l'intérêt qui vous y portera que l'honneur et le désir de me plaire.

Ils écoutèrent le roi d'un si grand courage, qu'ils s'imaginaient d'être déjà au sommet ; et étant congédiés, ils font provision de coins de fer pour ficher entre les pierres, de crampons et de grosses cordes. Le roi fit le tour de la montagne avec eux, et leur commanda d'entrer à la seconde veille de la nuit par l'endroit qui semblait le moins difficile, priant les dieux de les conduire heureusement. Ils se fournirent de vivres pour deux jours, et n'ayant que leurs épées et leurs javelines, commencèrent à monter, marchant quelque temps à pied; puis, quand il fallut grimper, les uns embrassaient les pierres qui avançaient, et se soulevaient eux-mêmes; les autres se guindaient en haut avec des cordes et des nœuds coulants; et les autres, plantant leurs coins, en faisaient des échelons, et passèrent ainsi tout le jour pendus à cette roche avec mille peines et mille dangers. Néanmoins, le plus fort restait à faire, et il leur semblait que le roc croissait toujours en hauteur, outre qu'ils voyaient le spectacle horrible de leurs compagnons qui tombaient dans les précipices, et qu'eux à tout moment couraient la même fortune.

Ils continuèrent pourtant, et firent si bien que, nonobstant toutes ces difficultés, ils gagnèrent le haut du roc, mais si fatigués qu'ils n'en pouvaient plus. La nuit et le sommeil les prirent en même temps, et se couchant par-ci par-là dans ces lieux pierreux, sans penser au danger où ils étaient, ils dormirent jusqu'au jour. Enfin ils se réveillèrent de ce profond sommeil ; et regardant de tous côtés, sans pouvoir découvrir l'endroit où était caché un si grand nombre de gens, ils aperçurent monter la fumée, qui leur ensei

Ac primo pedibus ingressi sunt: deinde, ut in prærupta perventum est, alii manibus eminentia saxa complexi levavere semet, alii adjectis funium laqueis evasere, quum cuneos inter saxa defigerent, gradus subinde queis insisterent. Diem inter metum laboremque consumpserunt. Per aspera enixis duriora restabant, et crescere altitudo petræ videbatur : illa vero miserabilis erat facies, quum ii, quos instabilis gradus fefellerat, ex præcipiti devolverentur; mox eadem in se patienda alieni casus ostendebat exemplum. Per has tamen difficultates enituntur in verticem montis : omnes fatigatione continuati laboris affecti ; qui dam multati parte membrorum : pariterque eos et nox et somnus oppressit. Stratis passim corporibus in inviis et in asperis saxorum, periculi instantis obliti, in lucem quieverunt : tandemque velut ex alto sopore excitati, occultas subjectasque ipsis valles rimantes, ignari, in qua parte petræ tanta vis hostium condita esset, fumum specus infra se ipsos evolutum notaverunt. Ex quo intellectum est, illam hostium latebram esse: itaque hastis imposuere, quod convenerat signum; totoque e numero duos et xxx in ascensu interiisse cognoscunt. Rex, non cupidine magis potiundi loci, quam vicem eorum, quos ad tam

gna la caverne des ennemis; si bien qu'en même temps ils élevèrent le signal dont ils étaient convenus; et la troupe s'étant ralliée, il s'en trouva à dire trente-deux qui s'étaient tués en montant. Le roi, qui n'avait pas plus d'envie d'emporter la place qu'il était en peine de ses hommes, qu'il avait exposés à un si visible danger, fut tout le jour sur pied à regarder ce rocher, et ne se retira pour se reposer que la nuit ne fût fermée. Le lendemain, dès le matin, il fut le premier qui aperçut le signal; néanmoins, il doutait encore si ses yeux ne le trompaient point, à cause de la fausse clarté que fait l'aube à la naissance du jour; mais la lumière venant à croître le mit hors de doute. Ayant donc fait appeler Cophas, par lequel il avait sondé la volonté des Barbares, il l'envoya pour la seconde fois les exhorter de prendre au moins à cette heure un meilleur parti, et s'ils s'opiniâtraient sur la bonté de la place, qu'il leur fit voir à leur dos ceux qui tenaient le sommet.

"

Cophas fit ce qu'il put pour résoudre Arimaze à s'accommoder, lui représentant qu'il gagnerait les bonnes grâces du roi, ne l'arrêtant pas davantage devant un roc, au préjudice des grands desseins qui l'appelaient ailleurs. >> L'autre lui parla en des termes encore plus fiers et plus superbes qu'auparavant, et lui commanda de se retirer. Mais Cophas, le prenant par la main, le pria de sortir avec lui hors de la caverne; à quoi le Barbare s'étant accordé, il lui montra les Macédoniens logés sur sa tête; et se moquant de son orgueil avec raison, lui dit « que les soldats d'Alexandre avaient des ailes. » On oyait cependant les trompettes sonner de tous côtés dans le camp des Macédoniens, et toute l'armée pousser en l'air des cris d'allégresse et

manifestum periculum miserat, sollicitus, toto die cacumina montis intuens restitit; noctu demum, quum obscuritas conspectum oculorum ademisset, ad curandum corpus recessit. Postero die nondum satis clara luce primus vela, signum capti verticis, conspexit: sed ne falleretur acies, dubitare cogebat varietas coli, nunc internitente lucis fulgore, nunc condito. Verum ut liquidior lux appa ruit cælo, dubitatio exempta est; vocatum que Cophan, per quem Barbarorum animos tentaveral, mittit ad eos, qui moneret, nunc saltem salubrius consilium inirent: sin autem fiducia loci perseverarent, ostendi a tergo jussit, qui ceperant verticem. Cophas admissus suadere cœpit Arimazi, petram tradere, gratiam regis inituro, si tantas res molientem in unius rupis obsidione hærere non coegisset: ille, ferocius superbiusque, quam antea loquutus, abire Cophan jubet. At is prehensum manu Barbarum rogat, ut secum extra specum prodeat : quo impetrato, juvenes in cacumine ostendit, ejusque superbiæ haud immerito illudens, pennas ait habere milites Alexandri. Jamque e Macedonum castris signorum concentus, et totius exercitus clamor audiebatur. Ea res, sicut pleraque belli yana et inania, Barbaros ad deditionem traxit; quippe

de victoire. Cela, comme plusieurs autres choses vaines qui arrivent à la guerre, fit rendre les Barbares, parce que, saisis de frayeur, ils n'eurent pas le sens de considérer le petit nombre de ceux qui étaient montés; de sorte qu'ils rappelèrent incontinent Cophas, qui les avait laissés dans cette épouvante, et envoyèrent avec lui trente des principaux d'entre eux pour remettre la place, à condition de sortir la vie sauve.

Le roi craignait bien que les Barbares, voyant si peu de gens, ne les fissent sauter dans les et précipices; néanmoins se fiant en sa fortune, irrité d'ailleurs de l'audace d'Arimaze, il refusà de les recevoir à aucune composition. Arimaze, croyant ses affaires désespérées, quoiqu'elles ne le fussent point, descendit avec ses parents et la d'Aprincipale noblesse du pays dans le camp lexandre, qui les fit tous battre de verges, puis attacher en croix au pied même du rocher. La multitude qui s'était rendue fut donnée aux habitants des nouvelles villes, avec son argent, et Artabaze laissé gouverneur du roc et de toute la province d'alentour.

LIVRE HUITIÈME.

SOMMAIRE.

I. Les Massagètes, les Dahes et ceux de la Sogdiane ayant été subjugués, les Scythes offrent en mariage à Alexandre la fille de leur roi. Alexandre seul tue un lion dans une chasse, et ensuite il tue Clitus dans un festin, parce qu'il parlait trop librement. II. Il se repent trop tard de ce meurtre. Ses expéditions contre Sysimithrès et les

occupati metu, paucitatem eorum, qui a tergo erant, æstimare non poterant. Itaque Cophan (nam trepidantes reliquerat) strenue revocant; et cum eo xxx principes mittunt, qui petram tradant, et, ut incolumibus abire liceat, paciscantur. Ille quanquam verebatur, ne, conspecta juvenum paucitate, deturbarent eos Barbari; tamen, et fortunæ suæ confisus, et Arimazi superbiæ infensus, nullam se conditionem deditionis accipere respondit. Arimazes, desperatis magis quam perditis rebus, cum propinquis nobilissimisque gentis suæ descendit in castra : quos omnes verberibus affectos sub ipsis radicibus petræ crucibus jussit affigi. Multitudo dedititiorum incolis novarum urbium cum pecunia capta dono data est: Artabazus in petræ regionisque, quæ apposita esset ei, tutela relictus.

LIBER OCTAVUS.

ARGUMENTUM.

CAr. I. Massagetis, Dahis, iterumque Sogdianis subactis, Scythæ sui regis filiam Alexandro conjugem adferunt; qui, leone interfecto, et iv millibus ferarum in venatione dejectis, Clitum solenni convivio adhibitum, liberiusque loquutum hasta transfigit. — II. Sera Alexandri pœnitentia; bellica deinde expeditiones adversus Bactrianos transfugas et Sysimithren. Philippi, strenuissimi juvenis, et Erigyii, clarissimi ducis, obitus. -III. Spitamenis uxorem, interfecti mariti caput adferentem, Alexander castris excedere jubet: provincias quasdam a præfectorum suorum injuriis vindicat. IV. Frigoris nimia vi pæne opprimitur exer

-

transfuges de la Bactriane. La mort de Philippe, jeune homme illustre et courageux, et celle d'Erigyius, capitaine excellent et renommé. - III. Alexandre commande à la femme de Spitamène, qui apportait la tête de son mari qu'elle avait tué, de sortir du camp. Il venge quelques provinces des injures de leurs gouverneurs. - IV. Toute l'armée d'Alexandre est presque perdue par le froid, en allant à Gabala. Constance d'Alexandre et son humanité envers les simples soldats. Son mariage avec Roxane. V. Tandis qu'on n'a point d'autres pensées que pour l'expédition des Indes, Alexandre, devenu superbe par la malice des flatteurs, veut qu'on le reconnaisse pour le fils de Jupiter; ce que Callisthène condamne par un discours grave et sévère. — VI. L'on fait une conspiration contre Alexandre, à cause d'une injure qu'Hermolaus en avait reçue. Cette conspiration est découverte; et bien que Callisthène soit innocent, il est mis néanmoins entre les auteurs de cet attentat. — VII. Hermolaus fait une invective contre l'orgueil et la cruauté d'Alexandre, et soutient que Callisthène est innocent. VIII. Réponse d'Alexandre à l'invective d'Hermolaus. Punition des conjurés et de Callisthène innocent. — IX. Belle description du fleuve Indus, du Gange, du Dyar. dène, de l'Inde, de ses habitants, de ses rois et de ses sages.-X. Alexandre assujettit divers peuples de l'Inde avec un merveilleux bonheur; non pas, néanmoins, sans verser du sang. - XI. Aornus, rocher et citadelle inaccessible, est assiégé et pris par Alexandre, ceux de dedans ayant abandonné la place. -XII. Omphis, prince puissant, s'abandonne à Alexandre avec son royaume; mais Alexandre l'y rétablit, et ces deux rois se font des présents l'un à l'autre. - XIII. Alexandre fait la guerre au roi Porus par les persuasions d'Omphis, et les commencements sont douteux.-XIV. Combat mémorable et sanglant des Indiens et des Macédoniens. Grand courage de Porus, prisonnier, à quoi Alexandre répond par une clémence royale.

I. Alexandre s'étant rendu maître de ce roc avec plus de bruit que de gloire, comme il vit les

--

citus Gabazam aditurus. Alexandri constantia, et erga gregarium militem humanitas; ejusdem, Cohortano in fidem recepto, cum Roxane matrimonium. V. Cogitationibus in bellum Indicum versis, adulatorum fraude nimia superbia elatus Alexander, more Persarum, Macedonas venerabundos ipsum salutare poscit; quod gravi oratione Callisthenes improbat. VI. Ex ignominia Hermolao, nobili puero, illata, nascitur in caput Alexandri conjuratio: qua detecta, cum auctoribus sceleris innocens Callisthenes in vincula conjicitur. VII. In Alexandri superbiam et crudelitatem invehitur, Callisthenem defendit Hermolaus. VIII. Hermolao Alexander respondet, Callisthenem et reliquos conjuratos necari jubet. IX. In Indiam movet Alexander. Disserit Curtius Indiæ situ, de fluminibus, cœli temperie, animalibus, divitiis, de Indorum ingenio, regum luxuria, gymnosophistarum vita ac sapientia.-X. Alexander Indiæ cis Indum regulos nonnullos sibi occurrentes in fidem recipit, varias urbes et regiones deditionem detrectantes expugnat, et, in Mazagarum obsidione vulneratus, se esse hominem fatetur. XI. Urbem Oram, et petram Aornon, ab Hercule frustra olim obsessam, post multos labores tandem in ditionem redigit. - XII. India cis Indum domita, flumen transit Alexander, Omphimque se et sua tradentem restituit: mutua dona regia. - XIII. Abisares se dedit; Barzaentes el Gamaxus vincti in custodiam traduntur. Alexandri castra ad Hydaspen, et bellum cum Poro; cujus copiis varia arte distractis, ripam adversam occupat Alexander. - XIV. Indorum et Macedonum insignis et cruenta pugna: Pori captivi magnanimitas, et Alexandri regis clementia.

I. Alexander, majore fama quam gloria in ditionem redacta petra, quum propter vagum hostem spargendæ ma

« PrécédentContinuer »